Concertations nationales : unique divergence : quota

0
33

Zemanta Related Posts ThumbnailContrairement au climat des deux derniers jours qui faisaient craindre le blocage des travaux du Groupe de contact des Concertations nationales, la journée d’hier mercredi 21 août 2013 a enregistré des avancées notables sur pratiquement toutes les matières. Au sortir de la séance marathon ayant regroupé les délégués des « Composantes » (Majorité Présidentielle, Opposition et Société Civile) et du Secrétariat Technique dans la salle des Banquets du Palais du Peuple et qui s’est achevée tard la nuit, l’unique point de divergence reste le quota de représentation.

A en croire plusieurs participants, le principe de la représentation paritaire a été abandonné au profit de celui des quotas proportionnels. Ainsi, la Majorité Présidentielle pourrait aligner 140 délégués contre 100 pour l’Opposition et 80 pour la Société Civile. Il semble que l’Opposition, après avoir protesté timidement, se serait accommodée de cette fourchette. Le grand tollé est venu, soutient-on, de la Société Civile, qui a failli claquer la porte. Ses différentes sensibilités s’en tiennent à la représentation paritaire. Selon ses délégués, s’il y a une augmentation de quota, elle devrait profiter, de manière égalitaire, à toutes les « Composantes ». Certains membres de la Société Civile ont même estimé que s’il y a une « Composante » qui mérite plus de délégués que d’autres aux Concertations nationales, c’est d’abord celle regroupant les « forces vives » de la Nation.

Au bout du compte, a-t-on appris, le dossier des quotas devrait revenir à la table des négociations ce jeudi, en vue d’une harmonisation, avant le dépôt du Rapport final au Bureau du Présidium. Selon les informations en circulation au Palais du Peuple, le Groupe de Contact pourrait tout finaliser – quota de représentation, règlement intérieur, thématiques, durée des travaux – aujourd’hui en début d’après-midi. Dès que Léon Kengo et Minaku seraient en possession de ce document, ils ne tarderaient pas à fixer l’opinion sur la date du démarrage de ce forum.

Eric Wemba

LEAVE A REPLY

*