Concertations nationales : l’UDPS Lupetu réitère le rejet

0
62

udps-logo1L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social rejette les concertations nationales destinées à résoudre la crise multiforme en République Démocratique du Congo.

Cette position de l’UDPS a été réaffirmée par la présidente de la Ligue des femmes de l’UDPS, Denise Lupetu  aux femmes du parti cher à Tshisekedi  réunies en  assemblée générale hier mardi 27 juillet à la permanence de l’UDPS sur la rue Zinnias dans la commune Limete.

Denise Lupetu a affirmé que la solution à la crise politique  actuelle passe inéluctablement par le  rétablissement de la vérité des urnes pour les élections du 28 novembre 2011.

Elle a soutenu que la confiscation de la volonté populaire par le pouvoir actuel reste la cause principale de la situation chaotique que connait le pays à ce jour.

Pour Dénise Lupetu, tous les acteurs politiques aussi bien de la majorité que de l’opposition favorables à ces concertations ne visent que le partage du pouvoir,  en faisant fi de l’intérêt supérieur du peuple congolais qui a selon elle porté  son choix le 28 novembre sur le candidat numéro 11 Etienne Tshisekedi  pour la restauration d’un Etat de droit.

La présidente de la Ligue des femmes de l’UDPS a exhorté  les consoeurs  de son parti à tenir bon, car la victoire est proche, comme l’a prédit son leader au début de l’année en indiquant que l’an  2013 sera marqué par la libération totale du peuple congolais après 52 ans de dictatures.

Denise lupetu a fustigé le fait  que  les acteurs politiques qui ont utilisé l’effigie  du sphinx de Limete se faire élire l’ont abandonné  pour conclure un deal avec le pouvoir en place.

Elle s’est dit convaincue que Tshisekedi devenu homme seul aujourd’hui comme dans les années1990 dans sa lutte contre la dictature de Mobutu,  parviendra  avec le soutien du peuple à  faire triompher la vérité des urnes.

Denise Lupetu n’a pas manqué de rendre hommage aux militaires des FARDC qui se battent pour défendre l’intégrité territoriale fortement perturbée dans sa partie orientale par les visées hégémoniques de ses voisins.

ERIC WEMBA 

LEAVE A REPLY

*