Concertations nationales : les FAC/Opposition menacent de claquer la porte !

0
37

facDans une déclaration solennelle faite le vendredi 23 août 2013 en leur siège dans la commune de Kinshasa, les Forces Acquises au Changement/Opposition (FAC/Opposition) ont exprimé leur intention de suspendre leur participation au processus du dialogue national/concertation nationale. Et pour cause ! Le modérateur de cette plate-forme politique, Jean-Pierre Lisanga Bonganga explique qu’au sortir des travaux préparatoires de ce forum, il se dégage des manœuvres pernicieuses d’une « section du pouvoir visant à gérer l’opposition politique pour saborder la cohésion ».

En clair, explique cette frange de l’opposition, la famille politique du Chef de l’Etat tente d’infliger à l’opposition un affront, en s’attaquant à un co-président du Présidium, membre de l’opposition politique. Ce, conclut-elle, dans le sombre dessein de le déstabiliser et semer ainsi le doute sur les objectifs de ces concertations nationales.

Convaincue par ailleurs être génitrice de l’idée d’un dialogue politique telle qu’acceptée par la communauté internationale à travers la signature de l’Accord-cadre d’Addis Abeba et les Nations-Unies à travers la Résolution 2098, les FAC/Opposition ont rappelé à l’issue de leur déclaration qu’en tant que formation politique responsable, elle avait levé l’option courageuse de participer à ce dialogue national. « Nous avons effectivement participé aux travaux préparatoires/groupe de contact et prenons acte des avancées significatives observées à ce stade de processus »

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*