Concert de Zénith de JB Mpiana : Une mesure bien tardive

1
57

images (17)La décision du Préfet de police de Paris annulant le concert de l’artiste musicien JB Mpiana et son orchestre, Wenge BCBG (Bon Chic Bon Genre) au Zénith, ne devrait pas donner lieu à un débat, au regard des raisons pertinentes avancées à cet effet. Seulement voilà. Son annonce tardive entraîne un lourd passif financier pour l’intéressé et son producteur.

Tombée à deux jours de l’événement, elle place les deux partenaires dans une situation très inconfortable en termes des dépenses déjà engagées pour les titres de voyage, les passeports et visas, les hôtels. Il y a aussi des frais supportés en amont pendant plusieurs mois pour les séances de répétition : restauration, logement, transport, tenues de scène, collations diverses, communications téléphoniques, publicité audiovisuelle, affiches, etc.

Qui va rembourser le manque à gagner ? Jusque-là, on ne voit personne à qui JP Mpiana et son producteur pourraient s’adresser pour alléger leur fardeau financier. Le coup est si dur qu’on se demande si, à l’avenir, cet artiste pourrait encore convaincre un sponsor de financer une de ses productions en Europe ou aux USA. Il s’agit là d’un énième mauvais signal pour les stars de la musique congolaise et leurs groupes.

Car, en plus de JP Mpiana qui vient d’être sanctionné financièrement avant d’avoir quitté le sol congolais, d’autres musiciens avant lui n’avaient pu se produire en Europe à cause des actes de violences des casseurs congolais regroupés sous le vocable de « Bana Congo ». C’était le cas de Fally Ipupa, Werrason, Tshiala Mwana, etc. Ainsi, ces dernières années, l’intolérance politique a pris des proportions telles que les séjours des stars de la musique congolaise en Europe, aux States, au Canada et en Afrique, comportaient désormais de hauts risques.

KIMP

1 COMMENT

  1. Cher Monsieur,
    J’aime le Phare que du reste j’aimerais lire tous les matins sur internet. Pourtant cette analyse, comme celles des congolais vivant au Congo est erronnee. Le Samedi 21 Decembre 2013, a eu a Paris la plus grande manifestation des resistants combattants congolais venus de quatre coins du monde, et un journal comme le votre devait reporter l’evenemment. La police francaise a compte 6,500 congolais, mais nous pensons que nous etions au dela de 10,000.
    Plus de 10,000 resistants combattants le jour proclame du concert de cet idiot de musician, ca ne s’appelle pas CASSEURS, mais des gens qui ont refuse le systeme d’usurpation tel qu’etabli au Congo. Ce movement grandit et si on en croit a l’arrete du prefet de Paris, ce movement politique prend de l’empleur et gare a tous ceux qui en feront une mauvaise lecture.
    She Okitundu tabasse a Londres, Kengo a Paris et JB Mpiana aujourd’hui, vous n’avez aucune idee de ce qui peut arrive en 2014. Dix mille personnes ne se mettent pas debout, dans le froid d’hiver pour rien.
    Reportez au moins avec precision dans l’avenir et trouvez des correspondants sur place pour en savoir plus.
    Salut fraternal.

LEAVE A REPLY

*