Commune de Ndjili : un taxi-bus réduit en cendres

0
41

Un taxi-bus exploitant la ligne Cecomaf-Quartier 1, dans la commune de N’Djili, a été réduit en cendres dans la nuit de mardi 25 juin 2013, à la suite d’un incendie. Alors que le conducteur venait de quitter le terminus de Cecomaf, avec quatre passagers à bord, dont deux mamans, une fillette et un jeune garçon, ainsi que le coffre-fort plein de marchandises, il a connu un ennui technique à la hauteur de la station-service du quartier 6.

            Après vérification, il s’est rendu compte que le moteur du véhicule avait terriblement « chauffé ». D’où, il a dû mettre de l’eau dans le carburateur. Mais quelques minutes après cette opération, le moteur s’est mis à « chauffer » de nouveau, ce qui l’a contraint à s’arrêter. Le petit bidon d’eau qu’il avait étant vite, il a demandé au jeune-homme qui occupait le siège avant d’aller quémander de l’eau dans le voisinage.

            Cependant, avant le retour du garçon, une flamme a jailli du radiateur. Et, le temps pour le conducteur de réaliser le danger, tout le taxi-bus s’est embrasé. Au lieu de venir au secours des deux femmes et de la fillette qui étaient restées à l’intérieur du véhicule, il a préféré s’enfuir. Comme les portières étaient verrouillées, l’une d’elle est décédé sur place de brûlure et de suffocation. L’autre dame ainsi que la fille ont pu être délivrées par des badaudas qui ont réussi à casser les glaces des portières de la voiture.

            Sérieusement brûlées, les deux survivantes ont été évacuées d’urgence vers un centre médical situé au quartier 6. Leur état de santé est jugé très critique. Quant à la personne décédée, son corps a été déposé à la morgue de l’Hôpital de l’Amitié Sino-Congolaise de N’Djili.

                                               Elenga Ali

(stg/ Ifasic)

LEAVE A REPLY

*