Commerce extérieur : le  guichet unique bientôt opérationnel

0
60

En partenariat avec le ministère du Commerce, la société d’exploitation du guichet unique du commerce extérieur (SEGUCE), organise ces jours ci  des séminaires d’information sur le démarrage imminent des activités du  guichet unique intégral en matière d’import et export. Le go a été donné à  Kinshasa le vendredi 24 juillet 2015. A  Lubumbashi, ce sera ce lundi 27 juillet et à Matadi le jeudi 30 juillet 2015. Etaient présents au Memling le week end passé des délégués de la FEC, de la DGDA, de la BCC, de l’OCC…….

Appelé à planter le décor, le Directeur général de SEGUCE, Elie Sawaya, a dit  que la présence de sa société en RDC est le fruit du partenariat entre l’Etat  et le secteur privé. Il a précisé  que SEGUCE est un outil  appelé à réduire  les délais des formalités et procédures en matière de commerce extérieur, faciliter les contacts entre les différents acteurs liés aux problèmes de l’importation et l’exportation des marchandises…..

Le succès de la réforme engagée pour la création d’un guichet unique intégral pour l’import et export « GUICE » dépend  des capacités technologiques et  de l’implication de toutes les parties prenantes  SEGUCE va révolutionner le secteur du commerce extérieur, a-t-il précisé.

Le représentant de la ministre Ngudianza  de Commerce Extérieur a affirmé que le ministère de tutelle s’est attelé  à cette réforme depuis plusieurs mois. Le succès de ladite réforme   contribuera à améliorer la position de la RDC dans ce qu’on appelle le Doing Business, a-t-il indiqué. Il a demandé à toutes les parties prenantes au GUICE d’apporter leur appui au « nouveau venu »

Guillaume Lilongo, coordonnateur du comité de pilotage pour la création du GUICE  a fait savoir que les séminaires nationaux vont être suivis par des ateliers de formation des acteurs de terrain.

Un expert de l’import et export du nom de Sébastien Lecoq a expliqué  la manière dont les choses vont se passer, les rôles et étapes où vont intervenir  l’Ogefrem , la DGDA, la BCC, les chargeurs…. les ministères en charge du commerce extérieur et bien d’autres acteurs.

Sébastien Lecoq a affirmé qu’avec le GUICE, les acteurs économiques vont   déposer des informations et des documents standardisés auprès de SEGUCE, remplir  l’ensemble des obligations réglementaires sur le transbordement, le transit, le pré et post dédouanement.  SEGUCE  participera  par voie électronique  à la coordination des flux d’informations entre les différents acteurs. La facturation s’effectuera par l’émission d’un bordereau des frais unique « BFU » englobant  les éléments propres aux  structures impliquées  dans les phases de la chaîne logistique.

Les invités  ont posé des questions qui se rapportent à l’impact social du GUICE sur le panier de la ménagère,  la tentation que peuvent avoir certains  galonnés de l’armée de  contourner SEGUCE……

Les principaux intervenants ont fait savoir qu’une fois le GUICE opérationnel, il y aura au finish une  réduction sensible  des délais en matière d’import-export. Cela peut   avoisiner 5 jours et le gouvernement verra comment en  faire profiter à la population. On vient de l’expérimenter au Bénin. Les services censés combattre la fraude douanière existent. La DGDA est  la plaque tournante en matière de commerce extérieur. Le GUICE est  un cadre d’échanges au sein duquel   des acteurs en la matière vont évaluer leurs actions.

Jean- Pierre Nkutu