Commerce extérieur : le Guichet unique pour mettre fin au règne des intermédiaires 

0
1094

Rendu obligatoire par le décret n°15/019 signé le 14 octobre 2015 par le Premier ministre Matata Ponyo Mapon, le « Guichet Unique Intégral du Commerce Extérieur » a fait l’objet d’un séminaire d’information pour les acteurs économiques de la RD Congo, le 25 janvier 2016 dans la salle de conférence de la Fédération des entreprises du Congo(FEC). Au menu : les pratiques et les procédures de la phase de pré-dédouanement du guichet unique à l’intention des opérateurs économiques de l’ASSOFE (Association des Femmes Entrepreneurs), la FENAPEC (Fédération Nationale Des Artisans, Petites et Moyennes Entreprises du Congo), la COPEMECO (Confédération Des Petites et Moyennes Entreprises Du Congo), l’ACB (Association Congolaise des Banques) et la FEC (Fédération des Entreprises du Congo). En clair, ceux-ci ont été gratifiés des méthodes et procédures d’utilisation de cette nouvelle plate-forme, une première du genre en RD Congo.

A en croire les experts en Commerce extérieur, le GUICE (Guichet Unique Intégral du Commerce Extérieur) est un système qui permet de centraliser les documents et informations des opérateurs économiques, en vue de simplifier les opérations et les procédures réglementaires en matière d’import-export, de transbordement et de transit.

            Alors que ce module de pré-dédouanement est déjà opérationnel en RDC pour les villes de Kinshasa, Matadi et Lubumbashi, le GUICE, affirment-ils, constitue une nouveauté dans le domaine du commerce extérieur en ligne avec la vision de la révolution de la modernité prônée par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. « Il offre au bénéfice des acteurs les avantages suivants : la dématérialisation et la centralisation de toutes les démarches relatives au pré-dédouanement, le reporting sur les coûts des importations ainsi que les exportations ; l’anticipation des actions grâce à une mise à disposition des SEGUCE RDC SA, chargée de la mise en œuvre de cette importante décision pour la collecte de différentes informations en temps réel ; un meilleur accès à l’information et aux statistiques », a expliqué Diallo. 

            Notons aussi que l’assistance a bénéficié d’une démonstration du système d’exploitation des opérations du pré-dédouanement qui permet de saisir en ligne les formulaires d’importation et d’exportation et tous les documents règlementaires y relatifs (DIB, DEB, autorisations ministérielles, lot-prêt, CVCEE, AV BIVAC, etc…).

Une séance de questions-réponses s’en est suivie permettant aux acteurs économiques d’avoir des éclaircissements sur le déroulement des procédures de pré-dédouanement et aux responsables de SEGUCE RDC de saisir les préoccupations des acteurs. Un formulaire d’inscription a été disponibilisé à l’intention des opérateurs pour une formation gratuite à l’outil. Ces formations permettront aux acteurs la prise en main et l’utilisation au quotidien du GUICE. Elles auront lieu dans les centres de facilitation dans les provinces, notamment et sont dispensées gratuitement par les membres du support utilisateurs.

Faisant noter que les opérateurs économiques sont tenus de se soumettre à cette exigence légale essentielle à la bonne marche de l’activité économique du pays, afin d’accroitre la productivité de leurs opérations et des services rendus par l’État, Elie Sawaya, directeur général de Seguce, a invité les Congolais à écrire à l’adresse supportclient@segucerdc.cd. Les informations sont également disponibles sur le site web https://segucerdc.cd ou simplement se rendre à Kinshasa à ses bureaux situés sur 157, Av de da Démocratie (ex Av. des Huileries) dans la commune de la Gombe.

En guise de conclusion, les animateurs du Seguce ont martelé que ce service est un enjeu majeur  pour l’assainissement de l’environnement des affaires. Il plaide pour la simplification des opérations d’exportation et d’importation, mettra fin aux  interventions de certaines personnes parfois qui n’ont pas qualité dans le circuit du commerce extérieur.  D’autant plus que l’évolution de la mise en place du guichet unique a été aussi voulue par la FEC, a rappelé le numéro un de cette corporation des entreprises exerçant en RDC.

Tshieke Bukasa