Le CODHOD offre des opportunités aux vulnérables

0
48

codhodDans sa mission de venir en aide aux populations vulnérables, l’équipe dirigeante du  Comité de droits de l’homme et développement (Codhod en sigle), a rencontré le 29 octobre 2014, le bourgmestre de la commune de Barumbu, pour lui faire part de différents problèmes auxquels font face les habitants du quartier Mozindo, et lui présenter leur plan d’action pour y remédier. 

            A en croire le porte-parole de cette ONG, Freddy Ngokpa, le quartier Mozindo est confronté à trois problèmes majeurs, notamment l’insalubrité, l’insécurité et le chômage.

            Face à cette situation, le Codhod compte organiser à partir du mois d’octobre jusqu’à fin mars 2015,  des formations sur les activités génératrices de revenus à l’intention des jeunes et des chômeurs, afin d’éradiquer l’insécurité liée aux «Kuluna». Il en a aussi profité pour demander à l’autorité communale de sécuriser ce quartier à travers des patrouilles et d’autres actions, de peur que le pire n’arrive.

            Par rapport à l’insalubrité qui touche ce coin de Barumbu, Freddy Ngokpa a assuré que pendant toujours cette même période, l’ONG va mener des campagnes de sensibilisation et de mobilisation sur l’importance de vivre dans un environnement sain, afin de se protéger de certaines maladies (Typhoïde, Malaria, etc ). Toutefois, il a estimé que le service de l’environnement et celui de l’hygiène doivent prendre des mesures strictes contre tous ceux qui jettent des immondices et orientent les tuyaux d’évacuation des latrines dans les rivières. D’où, il a sollicité aux ONG internationales, l’appui matériel et financier, afin d’intervenir sur le terrain.

            Pour sa part, le bourgmestre de Barumbu s’est dit satisfait de toutes ces initiatives et a promis d’en faire part à l’autorité urbaine.  Selon lui, c’est une chance que sa commune ait le Codhod comme associé, puisque de telles actions encourageantes ne sont souvent pas réalisées au sein de sa mairie. D’où, il a pris acte de préoccupations de l’équipe dirigeante de Codhod, promettant de les soutenir jusqu’au bout de leur démarche.

             Il sied de noter que les actions menées par le Codhod s’inscrivent dans le cadre du projet «Résilience catastrophe», qui vise à conscientiser et former la population, afin que cette dernière sache s’adapter à son environnement, se prémunir et se sécuriser lors des catastrophes et d’autres incidents (inondations, câbles électriques dénudés, Kuluna, etc.). Ce projet est financé par « Christian aid » à travers le Réseau ressource naturelle (RRN), et exécuté sur terrain par le Codhod.

Perside Diawaku

LEAVE A REPLY

*