Clôture du mois de mars : V.Kamerhe : « la maman congolaise est à la base de la survie du peuple congolais »

0
24

La maman congolaise est à la base de la survie du peuple congolais, a lancé hier Vital KAMERHE lors de la cérémonie officielle de la clôture du mois de la femme par les combattantes de l’Union pour la Nation Congolaise. Une cérémonie riche en couleurs qui s’est déroulée dans l’enceinte du Complexe Commercial GB et qui a connu une grande affluence des membres de ce parti, des représentants des partis politiques et organisations de la société civile ainsi que d’une délégation du ministère du Genre, Enfant et famille.

L’UNC a été créé suite à un constat d’échec très amer. A savoir que cette nation congolaise qui a été créée pour être prospère, riche, forte sombre dans un sommeil profond par la faute de ses dirigeants qui manquent de vision et de volonté politique. Comme à ses habitudes, Vital KAMERHE est revenu aux traits de similitude qui existent si heureusement entre le Congo et le Brésil pour démontrer qu’en 8 ans de mandat, le président LULA a placé son pays au rang de la 8ème puissance économique au monde. 

 Paraphrasant Franz FANON qui disait que l’Afrique a la forme du revolver dont la gâchette se trouve au Congo, l’ancien speaker de la chambre basse a tenu à rappeler qu’en 1960 des sud africains venaient se faire soigner à Elisabethville, actuellement Lubumbashi, des canadiens venaient passer leurs vacances au Kivu et que la RDC avait un niveau de développement que les deux pays ci-haut cités. Il faut recréer le paradis terrestre que fut le Congo en 1960.

Absence de vision et volonté politique

Si le Brésil a fait un bond spectaculaire grâce au plus grand fleuve au monde, aux immenses réserves d’eau douce, aux centaines des millions d’hectares cultivables, aux minerais rares et à surtout à son potentiel humain très riche et varié, la RDC peut en faire autant, car il dispose des mêmes atouts. Rien qu’avec ses 120 millions d’hectares cultivables comme la RDC, la Chine nourrit plus d’un milliard d’être humains et exporte des vivres à travers le monde. Il est inadmissible que les congolais puissent crever de faim alors que leur pays a été créé pour nourrir toute l’Afrique. Il est inadmissible que l’électricité soit un produit de luxe alors que le site d’Inga est considéré comme le pôle intégrateur du NEPAD pouvant exporter le courant électrique jusqu’à l’Extrême Orient en passant par les pays de la Méditerranée. Ce paradoxe est dû à l’absence de vision et de volonté politique dans le chef des dirigeants actuels, a indiqué Vital KAMERHE. Car si le Brésil est le scandale géologique pour l’Amérique Latine, la RDC en est pour l’Afrique.

Recréer l’Etat de droit   

L’UNC tient à recréer  un Etat de droit en réorganisant une armée républicaine, une administration crédible, une magistrature appelée à combattre l’impunité et la corruption, des enseignants bien payés, bref tous les piliers d’un Etat moderne. Cela par l’instauration des salaires viables, des logements humains, des cantines, des écoles, des centres de santé, de crédits immobiliers, des bourses pour les étudiants, etc. Mettez les gens dans des conditions idéales et la corruption va disparaître. Au lieu d’une armée de 350.000 hommes impayés, mieux vaut 50.000 que l’on pourra bien payer et renvoyer les autres vers d’autres occupations. Au sujet de la rumeur sur le découplage, Vital KAMERHE espère que c’est encore une rumeur, mais si cela se concrétise, l’on  va recréer de facto les deux tours de la présidentielle qu’on vient d’annuler avec la révision constitutionnelle. De même, le motif avancé du coût énorme du deuxième tour ne tient pas du tout car les élections législatives, provinciales et la présidentielle vont se dérouler le même jour devant les mêmes urnes, les mêmes agents et les mêmes témoins.

F.M.          

 

LEAVE A REPLY

*