Climat des affaires : les avocats sensibilisés sur l’Indicateur « Création d’Entreprise »

0
53

Après avoir sensibilisé les architectes, les ingénieurs et les sociétés de construction le jeudi 7 février 2019 sur l’Indicateur « Permis de construire », l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI) avait rendez-vous, le vendredi 8 février, avec les avocats et autres contributeurs sur l’Indicateur « Création d’Entreprise » en République Démocratique du Congo.

Il importe de signaler que c’est à travers un atelier de sensibilisation que l’Anapi mène cette campagne auprès des personnes et services qui sont consultés par les équipes du Doing Business de la Banque mondiale en vue de la publication de son classement relatif aux indicateurts qui répondent le mieux à la bonne marche des affaires dans un pays. Cette fois-ci l’Anapi voudrait prendre le taureau par les bornes, en sensibilisant toutes ces catégories de personnes ressources consultées en prévision de l’établissement du prochain rapport du Doing Business 2020.

« En effet, à près de trois mois de la communication des réformes Doing Business 2020 à la Banque mondiale par notre pays, il s’est avéré nécessaire de mieux sensibiliser les contributeurs congolais sur les efforts consentis dans la mise en œuvre de différentes réformes initiées dans l’optique d’assainir le climat des affaires et des investissements, condition sine qua non, pour attirer les investissements au pays », a déclaré le Directeur Général de l’Anapi, Anthony Nkinzo Kamole en guise d’information à ses interlocuteurs.

Avant de rappeler à leur intention que la « Création d’Entreprise » demeure l’indicateur sur lequel la RDC est le mieux cotée actuellement dans le rapport Doing Business. Au dernier rapport DB 2019, le pays s’était classé à la 62ème place sur les 190 économies au monde prises en compte. Alors qu’au classement général, on était à la 184ème position sur les 190 économies mondiales prises en compte. Raison pour laquelle il faut beaucoup batailler pour que les choses changent afin que la RDC occupe une bonne position dans le classement général.

C’est pourquoi, l’atelier poursuivit les principaux objectifs suivants :

– Sensibiliser les avocats et les contributeurs congolais sur les différentes réformes Doing Business mises en œuvre sur la création d’entreprise ;

– Faire comprendre aux avocats et autres contributeurs la méthode appliquée par le Doing Business pour l’évaluation des économies sur l’indicateur concerné ;

– Collecter les différentes doléances des bénéficiaires de la réforme afin d’initier de nouvelles réformes en profondeur ;

– Faire avancer la position de la RD Congo sur l’indicateur concerné dans le rapport Doing Business 2020, notamment par un meilleur remplissage du questionnaire Doing Business par les avocats et contributeurs.

Tout a commencé par la présentation, par le Directeur général de l’Anapi, de la nouvelle méthodologie du Doing Business sur la création d’entreprise, indicateur précieux pour permettre aux contributeurs de mieux évaluer le pays.

Le DG de l’Anapi a été relayé dans sa présentation par le Directeur général adjoint du Guichet unique de Création d’entreprises Kisolokele Mvete, qui a fait l’état de différentes avancées  enregistrées notamment dans l’informatisation du RCCM, la numérisation de la recherche de la dénomination sociale, la mise en réseau de différents services intervenants dans le processus de création d’entreprise.

En fait, la mise en place du Guichet unique de Création d’entreprise, par lequel toutes les procédures relatives à la création d’entreprise, constitue à ce jour, l’une des réformes systémiques mises en œuvre par la République Démocratique du Congo depuis son adhésion à l’OHADA.

Les échanges entre les parties ont tourné autour de plusieurs contraintes liées à la création d’entreprise, notamment l’obtention du numéro Impôt et du numéro d’Identification nationale qui prennent beaucoup de temps pour leur délivrance. Les échanges ont également porté sur certains éclaircissements souhaités par les contributeurs sur les réformes mises en œuvre ou des éléments liés à la méthodologie. Dom

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •