Climat des affaires : le CPCAI sensibilise sur les réformes menées par la RDC

0
111

climat des affairesEn prévision de la publication du prochain rapport Doing Business de la Banque mondiale, le CPCAI (Comité de pilotage pour l’amélioration du climat des affaires et des investissements) a organisé, hier jeudi 27 mars au Cercle de Kinshasa, un atelier à l’intention des personnes consultées par la BM pour réaliser son rapport.

 L’objectif de l’atelier était d’informer et de sensibiliser sur les réformes déjà réalisées et celles en cours en vue de l’amélioration du climat des affaires et des investissements en République Démocratique du Congo. Cela pour que l’institution de Bretton Woods tienne compte des avancées accomplies par Kinshasa dans son prochain rapport.

Pour ce faire, la structure technique du gouvernement bénéficiant de l’appui de la Banque mondiale a fait appel aux responsables des ministères, entreprises et services concernés par l’amélioration de l’environnement des affaires.

C’est le cas de l’Administrateur délégué de la Société Nationale d’Electricité, Eric Mbala, du Directeur général de la Direction Générale des Impôts Dieudonné Lokadi Monga,  du Directeur général adjoint en charge des questions administratives et financières de la Direction Générale des Douanes et Accises Gabriel Mwepu Numbi, du Directeur général du Guichet unique prof Amisi Heradi, ainsi que de la Secrétaire générale du ministère en charge de l’Aménagement du territoire, Urbanisme et Habitat.

Chaque responsable a fait un exposé pour expliquer des efforts menés et ceux en cours en rapport avec l’amélioration du climat des affaires en Rdc. La modération était assurée par le Délégué Principal du CPCAI, Me Alexis Mangala Ngongo.

L’ADG de la Snel a, à ce sujet, indique que certaines procédures administratives jugées lourdes ont été supprimées pour faire accélérer le processus. Par exemple : il n’y a plus de caution à verser ou encore d’obligation d’aller à la direction générale de l’entreprise afin de remplir des formalités pour le raccordement au réseau moyenne tension.

Le Directeur général du Guichet unique de création d’entreprises a donné la preuve que les choses ont changé en ce qui concerne l’amélioration du climat des affaires et des investissements en République Démocratique du Congo. A ce jour, 3058 entreprises ont été créées alors que le Guichet unique n’a pas encore totalisé une année d’existence. Chose qui était impossible hier où il fallait remplir 13 procédures administratives endéans 55 jours pour créer une entreprise. Aujourd’hui, trois jours suffisent pour ce faire.

Pour sa part, le Directeur général de la DGI (Direction générale des impôts) a aussi démontré que bon nombre de choses ont changé en rapport avec l’amélioration de l’environnement des affaires au sein de son service d’assiette. Idem du côté du ministère de l’Habitat qui délivre le permis de construire Mme la Secrétaire générale affirme que des innovations importantes ont été apportées pour accompagner le gouvernement dans sa politique visant l’amélioration du climat des affaires.

Dans son exposé intitulé « Contribution de la DGDA à l’amélioration du climat des affaires en RDC », le DGA Gabriel Mwepu a fait savoir qu’il répondait à l’invitation du Cpcai adressée à sa régie pour faire une présentation sur les réformes portant sur l’indicateur « commerce transfrontalier » du Doing Business, avec un accent particulier sur les avantages acquis par rapport à l’ancienne situation.

Les éléments pris en compte dans cet indicateur, a-t-il indiqué, portent sur le nombre de procédures et documents utilisés, le paiement et la hauteur des droits, le délai de dédouanement.

Deux réformes relatives à l’amélioration du climat des affaires ont constitué l’essentiel de la communication du n°2 de la DGDA, à savoir l’implantation de SYDONIA WORLD, et la consolidation des perceptions à l’import et à l’export.

« Ces réformes menées en 2013, viennent s’ajouter à celles réalisées à partir de 2010, lesquelles ont porté notamment sur la suppression des perceptions illégales et sans contrepartie, la publication d’un code des douanes aligné sur les normes de la Convention de Kyoto en matière de simplification et harmonisation des régimes douaniers », a-t-il déclaré.

En plus, pour accroître la confiance entre les opérateurs économiques et les systèmes informatiques des services et organismes intervenant dans le processus d’importation et d’exportation (en amont, au cours et en aval du dédouanement), et pour réaliser la brique guichet unique de dédouanement du Guichet unique intégral électronique, la DGDA a décidé d’implanter le système Sydonia World. Ce dernier est déjà d’application dans quelques postes douaniers, en l’occurrence : bureau pétrolier de SEP-ville, bureau pétrolier HRS Ndjili, aéroport de Ndjili, guichet unique de Kinshasa-ville, bureau Matadi beach, bureau SOCOPE Matadi, bureau pétrolier d’Ango Ango Matadi.

Ce nouvel environnement vise en réalité la dématérialisation du processus de dédouanement, évitant ainsi aux opérateurs économiques de longues procédures qui leur coûtaient du temps et de l’argent.

                    Dom

LEAVE A REPLY

*