Climat des affaires : l’Ambassadeur de Grande-Bretagne en visite à BAT Congo

0
24

Nouvellement accrédité en RDC, l’Ambassadeur Neil Wigan est en train de prendre la mesure des investissements britanniques en RDC. C’est dans ce cadre que s’inscrit sa visite effectuée mardi 14 décembre dans les installations de BAT CONGO à Kinshasa.
Accompagné de  l’Administrateur Directeur Général de BAT Congo, Luc M. Badibanga, Monsieur Wigan a entamé sa visite par les deux unités de l’usine de fabrication de cigarettes de Kingabwa. Recevant les explications du fonctionnement des machines hyper modernes des agents y travaillant, l’Ambassadeur a pu réaliser les standards de classe internationale selon lesquels BAT Congo opère en RDC. Il a poursuivi sa visite par la cantine rénovée et les autres départements du site.
 La discussion qui a eu lieu après la présentation faite à Neil Wigan portait sur le climat des affaires en RDC et les tracasseries de tout genre auxquelles des entreprises comme BAT Congo doivent faire face au quotidien. Les problématiques de la fiscalité excessive qui pèse sur le secteur du tabac et qui a pour corollaire la montée sans précédent du commerce illicite de cigarettes en RDC ont également pris une place importante dans les échanges.
Visiblement satisfait à l’issue de cette visite, Neil Wigan a déclaré que celle-ci constituait une opportunité pour lui  de se rendre compte des résultats concrets des investissements britanniques en RDC. Impressionné par les standards et les pratiques d’excellence qu’il a observées dans cette entreprise implantée en RDC depuis plus de 70 ans et dont la bonne réputation n’est plus à faire, il a laissé entendre que l’usine de BAT CONGO est très moderne et qu’on perçoit clairement, au terme des échanges avec le management de cette société, la volonté d’investir davantage dans ce pays.

 Appréciant les excellentes conditions dans lesquelles travaillent les employés de BAT Congo, il a insisté sur la qualité de l’hygiène, de la sécurité et de l’environnement du site qu’il a visité. Il a également relevé la mise en avant des talents et du leadership à tous les niveaux. Le diplomate britannique n’a pas caché ses sentiments eu égard aux standards auxquels se conforme BAT CONGO dans la réalisation de sa mission sociale et de sa culture de travail.
 Le tableau de cette entreprise n’est pas reluisant sur toute la ligne, a indiqué l’Ambassadeur Wigan. Elle connaît des problèmes spécifiques, en plus de ceux que connaissent d’autres sociétés ou investisseurs établis en RDC. Néanmoins, il a apprécié la volonté affichée par le gouvernement congolais de trouver des solutions à ces problèmes. Et de noter que le secteur privé et la croissance économique sont importants pour la réduction de la pauvreté et la création de l’emploi.  
 Pour sa part, Luc Badibanga s’est réjoui de cette visite. Notant qu’il y a eu changement d’Ambassadeur en RDC et que le nouvel Ambassadeur est à Kinshasa depuis quatre mois, il a indiqué qu’il était important «qu’il puisse venir nous visiter en tant qu’entreprise à capitaux britanniques pour prendre la mesure de ce qu’est BAT CONGO en RDC et de ce que sont les investissements britanniques au Congo». Se félicitant d’avoir la même compréhension des choses que son hôte, le N°1 de BAT CONGO a relevé que la visite de l’ambassadeur aura été un moment privilégié pour partager un bon nombre d’aspects du fonctionnement de son entreprise. Beaucoup d’aspects positifs ont été épinglés, de même que ceux pour lesquels un effort commun est à déployer.

 

LEAVE A REPLY

*