Un client réclame la différence sur le billet de retour à l’agence Satguru Travel

0
28

justice-balanceAprès la mort de sa fille partie pour des soins médicaux en Inde, Badibadi  a assigné au Tribunal de grande instance de la Gombe, sous le RC 109.898, l’Agence Satguru Travel. Il réclame le remboursement de 3.300 dollars sur le billet de retour de sa fille à Kinshasa, ainsi que le paiement de 5000 dollars à titre de dommages et intérêts.

            En clair, le plaignant précité avait acheté deux billets de voyage à l’agence Satguru Travel, afin de faire voyager deux membres de sa famille en inde. A savoir, son épouse et sa fille qui était souffrante.  Ce voyage avait eu lieu comme souhaité. Elles avaient voyagé par le vol de la compagnie aérienne Kenya Airways. Une fois en Inde, l’enfant était décédé. Peu après, le père de la défunte avait demandé le remboursement de la différence sur billet de retour. L’agence avait promis de rembourser, selon les avocats de la partie civile au cours de cette audience publique. Le corps de la défunte était arrivé à Kinshasa par le canal de la compagnie aérienne Ethiopian  Airlines. Mais depuis lors jusqu’à ce jour, le remboursement des frais du billet retour n’a jamais été effectué comme cela a été promis. C’est pourquoi le tribunal est saisi pour trancher ce litige, ont-ils ajouté.

En réplique, les avocats de l’agence Satguru Travel ont soulevé les exceptions liées à l’incompétence du tribunal et au défaut de qualité dans le chef de la partie civile. Selon eux, la juridiction compétente est le tribunal de commerce, parce que cette matière concerne une activité commerciale. Par rapport à la deuxième exception, ils ont fait savoir que les billets en question ont été achetés par la défunte elle-même et sa mère. Le père n’est jamais entré en contact avec l’agence. S’il faut une réclamation, ce sont les précitées qui sont en droit de le faire. Elles doivent s’adresser à la compagnie Kenya Airways et non auprès de Satguru Travel, parce qu’elle n’est qu’une agence chargée de la vente des billets. Elle n’a joué que le rôle d’intermédiaire. Ils ont demandé 10.000 dollars pour procès téméraire et vexatoire.

            A leur tour, les avocats de Badibadi ont réagi en soutenant que l’agence Satguru Travel est totalement concernée dans la mesure où c’est elle qui avait vendu le billet. La défunte ne peut plus agir elle-même parce qu’elle n’est plus de ce monde. C’est son père qui la représente.

            Le ministère public a abondé dans le même sens que la partie défenderesse. Il a fait savoir que ce dernier a frappé à la mauvaise porte. Il devait s’adresser à la compagnie aérienne  Kenya Airways et appeler l’agence Satguru Travel en garantie  et non la trainer en justice. Il y a donc mauvaise direction.

Murka 

LEAVE A REPLY

*