Clément Kanku : «Tshisekedi est un personnage emblématique qui aura pris des risques que personne d’autre…»

0
162
clément nkankuMinistre de la Coopération au dévelopDement et président national du « Mouvement pour le Renouveau, (M.R ), Clément Kanku Bukasa wa Tshibuabua n’a pas hésité à livrer son témoignage sur l’illustre disparu.
           
Après avoir présenté ses condoléances à sa famille biologique, politique ainsi qu’à l’ensemble du peuple congolais qui vient de perdre le père de la démocratie, Clément Kanku a déclaré « Le président Etienne Tshisekedi wa Mulumba a été comme un régulateur de la politique au Congo, qui a servi de boussole à la vie politique à travers les âges, époques, son combat pour la démocratie et l’Etat de droit depuis l’époque de Mobutu et tous les autres régimes qui se sont succédé. Bref, son combat politique a marqué plusieurs générations ».
            Pour toutes ces qualités, le président du MR a émis le vœu de voir les idéaux de l’homme qu’il a qualifié d’unique survivre à travers des générations afin que le peuple congolais ne l’oublie jamais.
            « Le président Tshisekedi est celui qui aura pris des risques que personne l’autre a pris dans ce pays au cours de la 2ème République pour combattre la dictature de Mobutu », a-t-il soutenu. Avant de poursuivre qu’il a toujours défendu  sans complaisance l’Etat de droit dans notre pays : « Il l’a fait sous Mobutu ainsi que tous les autres régimes qui se sont succédé ».
            Considéré souvent comme intransigeant dans ses prises de position, fait remarquer Clément Kanku, Etienne Tshisekedi aura prouvé qu’il était aussi un homme de compromis, de dialogue. Il en veut pour preuve : son engagement à travers les différentes péripéties des pourparlers  avec Mobutu, avant d’en arriver au dialogue actuel avec Kabila après les élections controversées de 2011, dont il ne reconnaissait pas les résultats officiels publiés par la CENI. « Mais, il acceptera quand même d’engager des pourparlers pour trouver une issue pacifique ou consensuelle à la crise politique que traversait le pays ».
            Ce qui explique sa désignation comme président du Conseil National de Suivi de l’Accord, (CNSA). Structure qui allait faire de lui le surveillant, la sentinelle ou mieux la lampe-témoin de la mise en œuvre de cet Accord.
            Pour clore son témoignage, Clément Kanku déclare : « Je pense qu’à l’unanimité, tout le monde doit reconnaître que c’est un homme qui aura marqué toutes les générations. Et l’UDPS, son école politique qu’il a fondée aura fourni le plus grand nombre de personnels politiques que nous avons aujourd’hui à travers le pays.
            Qu’on le veuille ou pas, il reste un homme d’un charisme inégalé, celui qui aura marqué l’histoire de ce pays ».