Clément Kanku réclame la déchéance du PGR

0
36
            Par une motion incidentielle faite au cours de la plénière de la Chambre basse du Parlement de ce lundi 11 octobre, l’honorable Clément Kanku Bukasa a exprimé sa volonté d’initier une pétition en vue de demander au chef de l’Etat de démettre le Procureur général de la République. Il reproche au Pgr la violation systématique des lois.
            Se félicitant de la libération de son collègue Martin Mukonkole, Clément Kanku invite par ailleurs la représentation nationale à ne pas se limiter là, au risque de donner l’impression que le combat de l’Assemblée nationale visait seulement la libération du député Mukonkole.
            « Aujourd’hui que notre collègue est libéré, nous ne devons pas montrer à la population que tout ce combat mené n’avait pour motivation que de sauver notre collègue. Mais plutôt, de faire respecter les lois de la République même par ceux-là qui sont censés les faire respecter ».
            Pour lui, rester là serait pour l’Assemblée nationale livrer des milliers d’anonymes qui croupissent en prison aux caprices des animateurs de l’appareil judiciaire qui se compromettent face aux lois de la République.
            L’arrestation des députés provinciaux Mulambo (Equateur) et Muamba Tshishi (Kasaï occidental) constitue, selon l’auteur de la motion, un autre cas de violation de la loi par le Pgr.
            Face à ce situation, Clément Kanku trouve que l’adage selon lequel la « justice élève une nation » est détourné de son sens en Rdc. Elle devient plutôt la source de tous les maux qui freinent le développement du pays.
            Enfin, le député motionnaire estime que si jamais rien n’est fait, les jeunes magistrats qu’on venait de nommer et qu’on appelle des magistrats de la tolérance zéro risqueraient d’avoir pour repère le mauvais comportement de la hiérarchie marqué par la violation des lois.
Le bureau, sous la direction du 1er vice-président, a recommandé à l’auteur de la motion de remplir les formalités d’usage. Notamment récolter les signatures requises (soit l’adhésion de 1/10 des membres composant la chambre) pour déposer sa motion.
 
Dom

LEAVE A REPLY

*