Cinquantenaire de la RDC : les hôteliers sensibilisés

0
80

Le coordonateur adjoint du Comité scientifique du Commissariat général du Cinquantenaire (CGC), l’ambassadeur Jean-Pierre Mutamba, s’est entretenu hier mercredi 14 avril 2010 avec les tenanciers des hôtels, restaurants et cafés de la capitale dans les locaux de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). En somme, plus de 40 hôteliers et restaurateurs réunis au sein du groupe Horeca (Hôtels, restaurants et cafés) ont été informés sur leur rôle lors de manifestations retenues autour de la journée du 30 juin et aussi tout au long de l’année jubilaire.

Des propositions concrètes émises par l’ambassadeur Mutamba, l’on retient, entre autres, l’organisation du transport pour les invités non gouvernementaux ;  de la salubrité des installations et les alentours (repeindre les murs par exemple) ; la réalisation des spots publicitaires sur les hôtels de la RDC ; la création d’un magasine afin d’avoir une base de données et un portail internet de ces hôtels et restaurants ; la promotion du logo du cinquantenaire, du drapeau national et d’autres emblèmes officiels ; l’appel aux services des interprètes etc.

Face à l’approche à grands pas de cet événement, l’interlocuteur des hôteliers a souligné que ce qui importe, c’est d’être prêt, car en dehors des invités officiels, il y aura aussi des touristes. « L’hôtel étant un miroir pour tout étranger, les hôteliers ne doivent pas tout attendre de l’Etat. Ils doivent commencer le travail et mettre les bouchées doubles car nous ne sommes qu’à dix semaines du jour J… » a-t-il déclaré.

Pour sa part, le président de l’Horeca, Félicien Muleba Mutoka, a confirmé le noble sentiment de la corporation à mettre la main à la patte pour la réussite du Cinquantenaire de la RDC. Néanmoins, ils ont soulevé quelques préoccupations, notamment les problèmes de qualité du courant électrique, de l’eau, de protocole etc. « Nous n’avons plus beaucoup de temps mais ce qui compte, c’est la volonté qui nous anime pour donner la meilleure image de notre pays.. »a-t-il lancé avant d’appeler les non membres de l’Horeca à se joindre à l’organisation pour une bonne coordination des efforts.

Soulignons qu’une  rencontre d’évaluation est prévue dans quelques semaines.

Tshieke Bukasa    

LEAVE A REPLY

*