Cinquantenaire  du Barreau Congolais : hommages émouvants aux icônes des toges noires

0
106

Le colloque marquant le cinquantenaire du Barreau congolais s’est
tenu du 9 au 10 juillet 2018 au Kempis Fleuve Congo Hôtel, dans la
commune de la Gombe, à Kinshasa. Me Tarisse Matadiwamba, Bâtonnier
national et président de l’Ordre National des Avocats (ONA/RDC), s’est
réjoui, dans son mot de clôture, de la pleine réussite des travaux et
de la participation massive de ses confrères et consœurs en toges
noires.
Il a rendu un vibrant hommage à toutes les personnes physiques et
morales qui s’étaient dépenses, sans prix, pour l’atterrissage en
douceur de ce forum. Des remerciements particuliers ont été adressés,
à cette occasion, à tous les participants pour leur assiduité aux
travaux ainsi qu’aux intervenants pour la qualité de leurs
communications.

Me Matadiwamba a également exprimé sa gratitude la présidence de la
République pour sa précieuse contribution aux frais d’organisation,
ainsi qu’à l’Ordre National des Avocats, aux différents barreaux de la
République ainsi qu’à tous ceux qui ont mis la main à la poche pour
l’organisation  matérielle de ce grand événement. Celui-ci, a-t-il
souligné, restera à jamais gravé dans les annales du barreau
congolais.
Au nom du comité d’organisation du cinquantenaire du barreau
congolais, Edouard Mukendi et Coco Kayudi, respectivement bâtonnier de
Kinshasa-Gombe et Kinshasa Matete, ont eux aussi rendu hommage à
l’Union Internationale des Avocats (UIA), à travers son président,
Pedro Pais de Almeida, à la l’OIF (Organisation Internationale de la
Francophonie représentée à Kinshasa par Michelle Carrie ainsi qu’au
président de la Conférence Internationale des Barreaux (CIB).
En guise de reconnaissance à leur participation, le comité
d’organisation du cinquantenaire du barreau congolais a remis, à titre
de cadeau, une œuvre d’art en malachite à chaque Bâtonnier venu de
l’étranger.
En outre, Edouard Mukendi et Coco Kayudi ont fait savoir que Me
Lunkunku, le Bâtonnier Mukendi wa Mulumba, le Bâtonnier Mbuyu ainsi
que le Bâtonnier national Matawamba étaient bénéficiaires, à titre
honorifique, des médailles de mérite professionnel et des diplômes.
S’agissant de Me Lunkunku, qui traine derrière lui 40 ans de carrière,
ils l’ont comparé à un baobab du barreau congolais.
Quant au Bâtonnier Mukendi wa Lumumba, lui aussi présents dans les
prétoires depuis plus de 40 ans, il lui a été décerné « un trophée de
résistance » et une médaille d’honneur en qualité de doyen du Conseil
de l’ordre mais aussi pour avoir pesé de tout son poids dans
l’organisation du cinquantenaire du barreau congolais.
On a rappelé aussi à la mémoire collective les bons et loyaux
services rendus à la nation par Me Vital Mbungu Bayanama Kadivioki,
premier avocat congolais à avoir prêté serment le 3 septembre 1963 à
Léopoldville. Il a reçu un prix de reconnaissance de la par de ses
pairs et un diplôme de résistance. Les mêmes distinctions honorifiques
ont été attribuées au feu Bâtonnier Bertin Kisimba Ngoy ainsi d’autres
icônes du barreau congolais.
Melba Muzola