Cimetière de Kinkole : un pasteur rossé avant l’enterrement d’un fidèle

0
574

A terre où il gisait, juste au bord du caveau censé recevoir la
dépouille mortelle d’un fidèle de sa communauté, le Pasteur titulaire
de l’église « Sinaï Eternel », située à Bibua, dans la commune de la
N’Sele, n’en revenait et n’en croyait pas ses yeux. Lui, Révérend
Apôtre, jeté à terre et à quel endroit : au cimetière? Manifestement,
il n’avait jamais pensé que ces jeunes gens,        amis du défunt
fils d’un diacre de sa communauté, iraient jusqu’à cette extrémité.
Sans crier gare et à peine qu’il venait d’achever son oraison funèbre,
un « infidèle » l’a giflé à l’improviste, provoquant sa chute devant
le trou. Quel sacrilège ! Ces faits se sont passés au cimetière de
Kinkole le dimanche 12 aôut 2018.

Aidé par un de ses assistants, il s’est remis sur pieds et s’est mis
à proférer un chapelet de malédictions contre ce groupe des jeunes
mécontents que son église affublait du nom de sorciers et qui serait à
la base de la mort de leur ami, grâce à une vision manifestée durant
la maladie du malheureux.
Approchés à l’issue de cet incident, les jeunes-gens, très excités et
visiblement en colère, étaient assez nombreux. Ils tenaient
pratiquement les adultes en respect. Ils se sont justifiés en
expliquant leur geste par la soif de vengeance contre ce pasteur qui
n’avait que du mépris à leur endroit. Son église et lui-même les
avaient chassés du lieu mortuaire, prétextant qu’ils étaient des «
diables incarnés, des «kuluna», des délinquants, des sorciers ou
encore des fumeurs du chanvre ayant entraîné leur ami à la dérive,
puis à la mort par des pratiques diaboliques. Mais eux sont convaincus
que c’est justement ce pasteur qui est le « Grand sorcier de son
église ». Mais à chaque décès, il se cache derrière de fausses
visions. Ils ont promis d’ailleurs d’aller vandaliser « sa bicoque »
d’église. Pour arriver jusqu’à Kinkole, ils ont dit s’être cotisés et
avoir loué un gros bus par amour pour leur ami qu’ils appelaient «
Muana mayi ». Ils tenaient à l’accompagner jusqu’à sa dernière
demeure.
Par contre, une fidèle de l’église « Sinaï Eternel » est venue aussi
fournir sa version des faits. Selon elle, ces jeunes constituent dans
le quartier un réel danger, un groupe plus d’une fois mêlé dans des
faits délictueux et certains de ses membres ont connu le cachot. C’est
un groupe opposé depuis toujours à cette église sans raison apparente,
mais, elle est confiante que son Dieu combattra pour leur communauté.
RSK