Chef spirituel de l’ADF : le terroriste Mukulu dans les filets des FARDC

0
52
  1. Traqué depuis plus de vingt ans en RDC, le terroriste le plus recherché, JAMIL MUKULU, chef militaire et spirituel de l’ADF, mouvement terroriste ougandais actif en territoire de BENI, a été arrêté hier mardi 28 avril 2015 en TANZANIE comme le confirme la police tanzanienne. Cette arrestation est intervenue à la suite de la fuite de JAMIL MUKULU consécutive à plusieurs revers subis par l’ADF en territoire de BENI en RDC, précisément après la conquête de MADINA par les FARDC et la déconfiture des résidus de l’ADF au camp BARUKU, à l’extrême Nord-Est de BENI totalement investi et nettoyé par les Forces loyalistes.
  2. Poursuivant les opérations SUKOLA 1 contre les terroristes des ADF en territoire de BENI, les FARDC ont réussi un coup de maître. Dans la nuit du 24 au 25 Avril 2015, ils ont abattu à BANGO au camp BARUKU, le terroriste KASADA KARUME, 3ème personnalité et Commandant des opérations des islamistes djihadistes des ADF.

            Le corps de ce terroriste, membre du noyau dur des ADF a été formellement identifié par tous les services qui détiennent sa photo et plus précisément par un membre de l’escorte du terroriste BARUKU, numéro 2 des ADF, capturé par les FARDC au mois d’avril à ERENGETI, au moment où son groupe cherchait à acquérir des morceaux de ferraille servant à la fabrication des bombes artisanales, qui servait d’indicateur des pistes aux FARDC.

            Opérant de manière professionnelle, les unités FARDC ont détruit le camp BARUKU, quartier général du noyau dur des ADF, constitué de 104 cases et situé à 100 Km de la ville de BENI, à l’extrême Nord-Est du secteur• opérationnel du GRAND-NORD, entre la forêt de BANGO et la rivière SEMLlKI, au parc de VIRUNGA dans le massif de RUWENZORI.

  1. Apreès avoir investi cette fortification, les FARDC ont découvert à A.K.B.G, ZUMA, MUKABATI et dans la périphérie de MADINA des fosses communes où seraient enterrés les otages, des blessés et d’autres dépendants incapables de se déplacer que les ADF auraient exécutés comme ils le font régulièrement de manière habituelle.

            Pendant la fouille, les Forces loyalistes ont tué quatre ADF, récupéré une arme AK-47, un chargeur et trois machettes. Dans leur débandade, les résidus des ADF ont abandonné des tenues militaires, des habits, des soutanes que portent les musulmans ainsi que des vivres que les Forces loyalistes ont décidé de détruire immédiatement sans autre forme de procès.

  1. Une semaine auparavant, les FARDC avaient investi la zone de MAYANGOSE et ses environs, une agglomération située à plus ou moins 20 Km au Nord-Est de BENI, dans le Parc National de VIRUNGA, nettoyé les axes NGITE-VEMBA et NGITE-KIPE YA YO. Quatre ADF y avaient été tués, deux armes AK-47 et cinq machettes récupérées. Grâce à cet élan victorieux, nos Forces avaient neutralisé un groupe satellite supplétif des ADF qui s’était illustré depuis plus d’un mois par les massacres des civils à MAYANGOSE.
  2. Dans la conduite des opérations, les FARDC dont l’ascendance sur les forces négatives est avérée, respectent scrupuleusement les droits de l’homme, le droit international humanitaire, les règles d’engagement et la personne humaine. Elles restent attachées à leur devise de «Ne jamais trahir le CONGO » et de «Protéger la population congolaise jusqu’au sacrifice suprême».