Chan : les Léopards se font peur face au Gabon : 1-1

0
84

leopardsL’équipe nationale de la République Démocratique du Congo, les « Léopards », a difficilement assuré, hier dimanche 28 mars 2010 au stade des Martyrs, sa qualification pour la phase finale du Championnat d’Afrique des Nations réservés aux locaux, en concédant un match nul (1-1) face au Gabon.  Compte tenu de la présence de quatre prétendants seulement pour trois places au niveau de la zone Afrique Centrale, nos fauves vont jouer pour les formalités contre les Lions Indomptables du Cameroun, à l’étape du second tour, les deux pays ayant déjà assuré leurs visas hier. La troisième place qualificative va jouer entre les deux « perdants », à savoir le Congo/Brazzaville et le Gabon.

En ce qui concerne le match retour Léopards-Panthères d’hier, les Congolais croyaient faire une bouchée des Gabonais, après les avoir battus (2-1) il y a deux semaines, dans la ville de Moanda. Avec la pléiade de leurs stars- Trèsor Mputu, Alain Kaluyitukadioko, Eric Bokanga, Bedi Mbenza, Gladys Bokese, Joël Kimuaki et Kidiaba- et l’appui du douzième homme, l’affaire paraissait pliée d’avance. Et, comme à l’entraînement, ils ont démarré en trombe, ouvrant à la marque à la 5me minute, par Kaluyikadioko, qui a envoyé dans les bois vides une passe en force de Trésor Mputu qui venait d’attirer le gardien adverse loin de sa cage.

Le festival de passes, feintes et fioritures a fait place au football direct, jusqu’à la 7me minute qui a vu Ngame exécuter Kiadiaba sur balle arrêtée, d’un tir fumant du gauche. Aussitôt après, la partie a changé de physionomie, les Gabonais paraissant plus en jambes que les nôtres. Jusqu’à la minute, ils ne cessaient de se montrer menaçant, cherchant visiblement le but de l’égalité.

Au retour des citrons, en dépit du forcing des Léopards visant le but de la « sécurité », celui-ci n’est jamais venu. La psychose d’un but assassin a continué à planer sur le match, jusqu’au coup de sifflet final. Diminué par les crampes, le onze gabonais a manqué de ressources physiques pour faire basculer le match.
Une nouvelle page d’histoire pourrait s’ouvrir aux Léopards, champions d’Afrique en titre, en terre soudanaise l’année prochaine. Pour ce faire, l’entraîneur Santos Muntubile devrait maintenir l’esprit de compétition au sein de sa troupe. Beaucoup de gâchis dans l’organisation du jeu comme dans la finition ont été constatés hier. Chaque joueur a donné l’impression de vouloir faire son petit numéro sur la pelouse, ce qui a eu pour effet négatif de casser plusieurs attaques et de favoriser plusieurs contre-attaques adverses. Le gardien Kidiaba se sentait si menacé qu’il avait perdu son assurance, « vomissant » dans la foulée plusieurs balles faciles, sans conséquence fâcheuse heureusement.

Jacques Kimpozo

LEAVE A REPLY

*