Centre Interdiocésain : Ruberwa, Nkulu, Sessanga et Bazaiba présentent le projet d’accord aujourd’hui

1
923
Des évêques membres de la CENCO lors de l’ouverture du dialogue national inclusif à Kinshasa, le 08/12/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Des évêques membres de la CENCO lors de l’ouverture du dialogue national inclusif à Kinshasa, le 08/12/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Mis sur pied au petit matin (5 h 30) du samedi 24 décembre 2016, après une nuit sans sommeil consacrée aux échanges autour des divergences majeures entre la Majorité Présidentielle et le Rassemblement, le Comité de rédaction composé d’Azarias Ruberwa, Norbert Nkulu Kilombo, Delly Sessanga et Eve Bazaiba, est appelé à rendre sa copie ce mercredi au Centre Interdiocésain. Cet exercice va se passer devant le staff de la Cenco (Conférence Episcopale Nationale du Congo) et le groupe restreint de travail qui avait dégagé les grandes lignes de l’Accord politique devant sanctionner les négociations directes entre les signataires et les non signataires de l’Accord Politique de la Cité de l’Union Africaine.

Le Comité de rédaction devait, notamment, procéder au toilettage, des convergences éventuellement dégagées au sujet de la Haute Autorité de la Transition, du statut du Chef de l’Etat actuellement en fonctions, de la direction du gouvernement de transition, du respect de la Constitution,  du financement des élections, de la révision du fichier électoral, de la sécurisation du processus électoral, des séquences des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, de la configuration de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) et des exécutifs provinciaux, de la décrispation politique (libération des prisonniers politiques et d’opinions, retour d’opposants exilés, réouverture des médias fermés, fin du dédoublement des partis politiques), etc.
 
Les avis de Kabila et Tshisekedi attendus…
 
          La « plénière » de ce jour a pour objectif de tenter de vider totalement les divergences persistantes autour de l’engagement personnel de Joseph Kabila de ne pas briguer un troisième mandat, du pilotage de la Primature (Opposition signataire de l’Accord de la Cité de l’Union Africaine ou Rassemblement des Forces Politiques et Sociales non signataires), de la CENI (restructuration de l’institution ou changement de personnes), de la représentation du Rassemblement au sein des exécutifs provinciaux, des dates exactes de la tenue des scrutins du président de la République, des députés nationaux et provinciaux, de la liste des prisonniers politiques et d’opinions à libérer ou à autoriser à rentrer d’exil, etc.
          Dans l’hypothèse où un consensus politique serait acquis, Mgr Utembi et ses principaux collaborateurs au sein de l’équipe de médiation vont se charger de rencontrer de nouveau le Président de la République, Joseph Kabila, et le président du Comité des Sages du Rassemblement, Etienne Tshisekedi le même mercredi ou le jeudi, de manière à recueillir leurs derniers avis en rapport avec le projet d’Accord politique. Et s’il n’y a pas d’objection de leur part ou s’ils proposent des amendements qui ne remettent pas en cause l’ensemble du travail, rendez-vous serait pris pour le vendredi 30 décembre 2016 pour la signature solennelle qui devrait marquer la fin de la crise politique en République Démocratique du Congo et le début d’une période de Transition qui devait avoir, pour point de chute, l’organisation des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales.
C’est donc le grand suspense d’ici à l’arrivée effective du « train » à la dernière gare. La Majorité Présidentielle et le Rassemblement sont-ils capables de se transcender et d’offrir au peuple congolais le cadeau de la « Bonana » qu’il attend avec une patience mêlée de fortes inquiétudes ? Nul ne peut le prédire.
                                                                   Kimp

1 COMMENT

Comments are closed.