Centenaire du Territore de Monkoto : José Boyela choqué par le démon dela division, de la haine et de la rivalité entre générations

0
126

Les manifestations marquant le centenaire du territoire de MONKOTO dans la province de l’Equateur se sont poursuivie samedi 18 décembre 2010 par une rencontre initiée par I’ASBL dénommée «MONKOTOVILLE». Cette cérémonie a eu pour cadre le cercle Génération Plus EPANO dans la Commune de KASA-VUBU. A cette occasion, les ressortissants de ce territoire, analysant la situation sécuritaire et du Parc national de la SALONGA, ont, dans une déclaration, dénoncé les hésitations répétées des pouvoirs publics à assumer leurs responsabilités quant à la sécurisation des populations habitant ce territoire; rappelé le Président de la République, Joseph KABILA, Chef de l’Etat et Garant de la Nation, son discours du mois d’avril 2010 à MBANDAKA lors des sinistres événements des ENYELE où il avait pris I’engagement de mettre fin à l’insécurité grandissante dans cette contrée et surtout dans le parc national de la SALONGA. Ils ont fustigé la marginalisation des populations de ce territoire face aux retombées jûteuses du Parc National de la SALONGA comme réserve des forêts denses et humides, poumons de l’humanité et puits pour la séquestration du carbone en luttant contre le changement climatique. Ils ont lancé un vibrant appel aux pouvoirs publics, à I’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Naturel), aux Représentants des ONGS impliqués dans la gestion de ce parc et à la Société Civile de MONKOTO de tout faire afin que des solutions appropriées soient trouvées.

 

 En outre, le Président de l’Asbl MONKOTOVILLE, José BOYELA a, dans son mot de circonstance, relevé qu’en ce moment où le Président de la République venait de promulguer la loi sur la décentralisation en RDC, laquelle élève notamment l’ancien district de la TSHUAPA en province de la TSHUAPA dont le Chef-lieu est la Cité de BOENDE, tout le monde n’attend que la matérialisation de ladite loi.
 Mus par le contexte d’émulation refondatrice, les filles et fils du territoire de MONKOTO, a-t-il reconnu, regroupés au sein de lAsbl MONKOTOVILLE, MOVIL en abrégé, sont plus que déterminés à faire de leur contrée un véritable havre de paix et de labeur. Ils sont résolus à le rebâtir et se démènent dès maintenant à créer des conditions de travail propices, de gestion intégrée de l’environnement afin de lui imprimer un rythme soutenu de développement.
 Dans le cadre de la promotion du système éducatif, José BOYELA a souhaité voir le .Ministre de I’EPSP, Maker MUANGU FAMBA, signer un arrêté portant création d’une nouvelle Sous-division de l’EPSP/MONKOTO-SUD qui sera basée à la mission catholique de WAFANYA. Ceci pour rapprocher davantage les gestionnaires des écoles lointaines disséminées dans cette partie du territoire de MONKOTO à des distances d’environ 3O0 Kms.
 Concernant les élections à venir, il a invité les ressortissants de MONKOTO, conscients des enjeux sociopolitiques, de s’enrôler massivement afin que cette circonscription électorale égrène deux sièges à la députation nationale et trois ou quatre à la députation provinciale.
 Il s’est dit enfin choqué de constater que le territoire de MONKOTO fait l’objet de rivalité, de haine et de division entre générations jeunes et vieilles).
Agenoux et en larmes, il a demandé aux MONKOTOIS de faire preuve de grandeur en cultivant le respect mutuel et la tolérance, seule voie obligée pour le bon décollage de leur territoire.

JR Efalema Balengola
CP

LEAVE A REPLY

*