Ceni : les machines à voter sont là

0
215
Corneille Nangaa, secrétaire exécutif de la Commission électorale nationale indépendante que les confessions religieuses, sauf les Catholiques, proposent pour succéder à Apollinaire Malumalu. Photo CENI

Annoncé pour le 31 décembre dernier par Corneille NANGAA YOBELUO,
Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)
lors d’un échange citoyen avec les patrons de presse sur l’évolution
du processus électoral à la Maison des élections, le premier lot de 8
kits des machines à voter  prévus pour la sensibilisation, l’éducation
civique et électorale de la population congolaise vient d’arriver à
Kinshasa.

C’est hier mardi 09 janvier 2018 à l’aéroport international de
N’Djili que le rapporteur de cette institution d’appui à la
démocratie, Jean Pierre KALAMBA MULUMBA N’GALULA, qui les a
réceptionnés. A la tête d’une forte délégation des experts de la CENI
venue de la Corée du Sud, le Rapporteur de la CENI a tenu
personnellement à livrer cette information à la presse à l’aéroport
même.
Selon Jean Pierre KALAMBA,  le chemin des élections est irréversible.
C’était l’occasion pour le représentant de Corneille NANGAA YOBELUO
d’inviter toute la population congolaise à se préparer aux élections
dans les mois à venir.  Le premier lot des machines à voter,
indique-t-on aux préoccupations soulevées dernièrement par les
différentes parties prenantes au processus électoral dans la phase
expérimentale de cet important outil de vote.
Par la même occasion, le rapporteur de la CENI a confirmé, dans les
prochains jours, le début effectif d’une forte campagne de
sensibilisation de proximité sur la machine à voter tel qu’annoncé par
le Président de la CENI. L’objectif poursuivi est d’atteindre tous les
coins et recoins de la République Démocratique du Congo avec cette
machine à voter.  Une machine à voter qui offre plusieurs avantages,
notamment la réduction du temps de vote et de la période  d’attente de
l’annonce des résultats,  la réduction de la fraude électorale  sinon
sa suppression,  la réduction du coût global des élections.
La  CENI travaille ainsi d’arrache-pied  pour atteindre ses
promesses, c’est-à-dire,  organiser les élections combinées
présidentielle,  législatives nationales et provinciales le 23
décembre 2018 comme publié dans le calendrier du 05 novembre 2017.