CENI : le règlement d’ordre intérieur déposé à la Cour Suprême de Justice

0
279

 Après une longue période d’attente, les choses semblent s’accélérer au niveau de la Commission Electorale Nationale Indépendante « CENI ».  En effet, c’est hier mercredi 23 février 2011 en début d’après-midi qu’est intervenu le dépôt du règlement intérieur de la CENI par les membres du bureau de cette institution citoyenne  auprès du greffe de la Cour Suprême de Justice. Et ce conformément à l’article 8 de la loi numéro 10 / 013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI.
 A cette occasion, Laurent Ndaye a pris la parole  au nom de ses pairs du bureau  présents à la Cour Suprême de Justice (CSJ)  pour dire aux journalistes présents sur les lieux qu’ils ne sont pas membres de la CEI mais plutôt de la CENI.
 Pourquoi avez-vous mis beaucoup de temps pour élaborer votre règlement d’ordre intérieur ?
« Nous n’avons pas mis beaucoup de temps. Le problème est que la CEI a recouru à l’expertise nationale et internationale pour confectionner cet instrument de travail. Le présent texte a la particularité d’être rédigé par les membres de la CENI. Qui ont mis un mois pour l’élaborer », a-t-il répondu.
 Quant à la composition de la CENI, il a renvoyé les chevaliers de la plume à la Loi qui fixe les postes de la manière suivante ; Un président, un Vice- président, un rapporteur titulaire, deux rapporteurs adjoints, un questeur et son adjoint.
Prié d’éclairer notre lanterne sur les noms des animateurs  aux différents postes, Laurent Ndaye a été clair : «  les noms des animateurs seront connus lorsque la CSJ aura rendu son arrêt. »
  Comme quoi, le suspense ne sera pas levé de si tôt quant à la personne qui va diriger le bureau de  l’institution citoyenne en charge de l’organisation des élections.
      Jean- Pierre Nkutu

LEAVE A REPLY

*