CENI : les jeunes des confessions religieuses sensibilisés

0
210

Une séance d’information entre la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) et des jeunes des confessions religieuses de Kinshasa, membres du consortium des réseaux des organisations féminines, a eu lieu le mardi 24 avril à la Maison des Elections (ex-Kin Mazière). C’était pour les exhorter à une participation consciente et responsable au processus électoral.

Sous le thème « Les jeunes et les grandes lignes du calendrier et de la loi électorale », ce forum était organisé par la Synergie des femmes des confessions religieuses avec l’appui technique de la CENI et de Counterpart International, avec l’appui financier de l’USAID et
de l’UKAID.

Il sied de noter que la rencontre avait comme but de sensibiliser les
femmes et particulièrement les jeunes filles de la Synergie des femmes
des confessions religieuses, en sigle « SFCR » à accéder à
l’information électorale liée à la loi électorale, au calendrier
électoral ainsi qu’à la machine à voter.  L’objectif poursuivi est de
leur permettre de s’approprier toute initiative tendant à les faire
participer à l’information électorale, afin de les mettre à l’abri de
toute manipulation et d’avoir la bonne information sur les instruments
techniques et légaux auprès de la centrale électorale, de manière à
faire d’elles des artisans des élections libres et apaisées en RDC.
Isabelle MPOYO KAPUTO, membre du bureau de la coordination de la
Synergie des femmes des confessions religieuses, modératrice de la
rencontre, a exprimé sa gratitude aux femmes et aux jeunes pour leur
participation. Nzuzi MPIOSI Trésor, facilitateur à Counterpart
International,, a expliqué aux  participantes les grandes lignes du
calendrier électoral et les innovations de la loi électorale, tout en
leur rappelant qu’elles doivent participer activement et massivement
au processus électoral. Il a été complété par Désiré MOLEKELA,
Directeur de la sensibilisation à la CENI.
ELIAM a encouragé les participantes à s’approprier et partager la
vision de la CENI, notamment à travers des rencontres d’échanges sur
les questions électorales.

400 éléments de la PNC
en recyclage
L’organisation des élections apaisées exige la participation de tous.
Au plan sécuritaire, il est important d’informer et former les
éléments des services chargés de la sécurisation sur le processus
électoral. C’est la raison pour laquelle, 400 éléments de la Police
nationale congolaise prennent part à un atelier de recyclage dans la
province du Kasai Central. Cet atelier de 14 jours prendra fin le 5
mai.
Les travaux se déroulent dans les installations de la MONUSCO. La
cérémonie d’ouverture a été présidée par le Secrétaire Exécutif
Provincial de la CENI, en présence du Chef de bureau a.i de la
MONUSCO, du Commandant de la ville de Kananga, représentant le
Commissaire Provincial de la PNC empêché, et du Coordonnateur de
l’UNPOL.
Dans son adresse, le Secrétaire Exécutif Provincial de la CENI a
rappelé aux  éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) le rôle
qu’ils doivent jouer pour la sécurité du processus électoral. Ensuite,
il a fait un bref aperçu de la sécurisation des opérations de Révision
du Fichier Electoral (RFE), en se focalisant sur les points forts,
tout en demandant qu’on améliore les points faibles. Il a invité les
participants à la discipline et à la conscience dans la mission à
accomplir avant, pendant et après le 23 décembre 2018, jour des
scrutins combinés présidentiel, législatifs nationaux et provinciaux.
Dorcas NSOMUE