CENI : 1000 nouvelles machines à voter depuis hier à Kinshasa

0
367

«Le train des élections est en marche. Désormais, nous avons changé
l’adresse. Nous ne sommes plus sur le boulevard du 30 juin mais plutôt
à Bosolo, Bosenge, Kwilu, Boma, Lisala, Ikela, Djolu, Malemba Kulu,
Dekese, … » : telle est la déclaration faite par le vice-président de
la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Norbert
Basengezi Kankatitima, lors de la réception de mille nouvelles
machines à voter, débarquées hier mercredi 13 juin 2018 à l’aéroport
de N’Djil, en provenance de Corée du Sud.
On indique que Jean-Pierre Kalamba, le rapporteur, Elodie Ntamwizinda
et bien d’autres membres de la plénière ont également assisté à leur
déchargement, avant de visiter l’entrepôt de la Ceni où sont gardés
les machines à voter, les groupes électrogènes, les ordinateurs ainsi
que d’autres kits électoraux.
S’adressant à l’opinion, Norbert Basengezi a souligné que ces mille
machines à voter font partie du lot devant servir à l’initiation des
électeurs à leur utilisation, notamment au niveau des communautés
religieuses, des états-majors des partis et regroupements politiques,
des organisations de la société civile, etc. L’objectif visé est de
permettre aux électeurs d’accomplir correctement leur devoir civique
lors des scrutins du 23 décembre 2018.
« Désormais, c’est l’œuvre de la base. Le débat est derrière nous
de dire que les machines vont se limiter au niveau des territoires et
de grandes villes… », a martelé le vice-président de la CENI. Il a
fait savoir, dans la foulée, que la firme sud-coréenne Merou Système
va livrer à la CENI 10 mille machines au mois de juin, 30 mille en
juillet, 36 mille en août et 36 mille autres en septembre.
Le défi de la centrale électorale, selon lui, est de voir sortir des
urnes, le 23 décembre 2018, dans la transparence, des députés
provinciaux et nationaux ainsi qu’un Chef de l’Etat réellement choisis
par le souverain primaire.
« Les machines sont là. Ca ne demande pas du français, ni des études
supérieures pour les manipuler. Même les illettrés peuvent le faire.
On n’a ni besoin du kikongo, ni du swahili. Ca ne demande que d’être
sensibilisé pour l’utiliser », a-t-i conclu.

Elections : le chef de la diplomatie espagnole rassuré

Dans la matinée d’hier, avant de se rendre à l’aéroport, le
vice-président de la CENI a eu une séance de travail avec le directeur
général/Afrique au ministère des Affaires étrangères d’Espagne,
Raimondo Robredo. Ce dernier a salué les avancées significatives
enregistrées dans les préparatifs des élections en République
Démocratique du Congo. A cette occasion, il a fait du soutien de son
pays au gouvernement congolais.
Le chef de la diplomatie espagnole a tenu ces propos après avoir pris
connaissance de la machine à voter, à l’issue de sa visite officielle
au siège de la CENI.
Norbert BASENGEZI, Vice-président de la CENI, a informé son hôte de
marque que les bureaux de réception et traitement des candidatures
pour les élections provinciales s’ouvrent le 24 juin 2018.
Dorcas NSOMUE