La CENCO rend hommage à « un chrétien catholique engagé »

0
234

depouille-de-Papa-Wemba-« C’est une fierté de retenir de Papa Wemba, en plus de son immense talent et de sa brillante carrière musicale, la figure d’un chrétien catholique engagé, qui a porté le témoignage de l’Eglise en diffusant le message du Synode des Evêques pour l’Afrique sur la réconciliation, la justice et la paix. Il a notamment participé à la sortie, en 2011, de l’album Africa Tenda Amani (en swahili), (Afrique fais la paix), un album produit par Radio Vatican pour accompagner l’Exhortation post-synodale « Africae Munus ». Et en novembre 2011, Papa Wemba avait participé à un concert organisé à l’occasion de l’arrivée du Pape Benoît XVI à Cotonou au Bénin, dans le cadre toujours de la remise de l’Exhortation post-synodale « Africae Munus », un concert basé sur les thèmes majeurs de cette exhortation, à savoir : la réconciliation, la justice et la paix ». C’est ce qu’on peut lire dans un communiqué de presse de la CENCO daté du mercredi 27 avril 2016 et signé par Mgr Nicolas Djomo, évêque de Tshumbe et président de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO).

Le président de la CENCO souligne que c’est avec une grande peine qu’il a appris la triste nouvelle du décès inopiné de l’artiste musicien Jules Shungu Wembadio, à Abidjan, le 24 avril 2016, de suite d’un malaise survenu sur scène.

Au nom de la CENCO et en son nom propre, il présente ses condoléances les plus chrétiennes à l’épouse de feu Papa Wemba, à ses enfants et à toute sa famille biologique.  Le souhait du président de la CENCO est que ce message de condoléances atteigne tous ceux et toutes celles qui, de près ou de loin, sont affectés par ce décès. Il pense en particulier au peuple congolais tout entier qui pleure l’un de ses ambassadeurs de la musique et de la culture qui a porté au-delà de nos frontières la richesse inouïe de la musique congolaise. « A vous tous, j’exprime ma proximité spirituelle et vous assure de mes prières pour le repos éternel de ce digne fils de la RDC dans la demeure de Dieu ».

JRB (CP)