La CENCO condamne l’assassinat de l’abbé Etienne Nsengiyumva du diocèse de Goma et exige une enquête

0
466
Des évêques congolais membres de la Cenco le 23/6/2011 au centre Nganda à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Des évêques congolais membres de la Cenco le 23/6/2011 au centre Nganda à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

1. C’est avec consternation que le Secrétariat Général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a appris l’assassinat de l’Abbé Etienne NSE,NGIYUMVA, curé de la paroisse Saint Barthélemy de Kitchanga, Diocèse de Goma, dans le Masisi, province du Nord-Kivu, le dimanche 8 avril 2018. Le prêtre venait de célébrer la messe dominicale le dimanche de la Miséricorde pendant laquelle il a conféré le baptême à quelques nouveaux fidèles. C’est au moment où il tenait
une réunion avec’ les fidèles que des assaillants sont entrés et l’ont
abattu à bout portant
2.      La CENCO condamne avec force cet assassinat et exige une enquête
afin de retrouver les auteurs de ce crime et de les traduire en
justice, conformément aux lois de la République Démocratique du Congo.
3.      Il y a juste une semaine, dans le même diocèse, le dimanche 1er
avril 2018, l’Abbé Célestin NGANGO, curé de la paroisse Saint Paul de
Karambi du diocèse de Goma au Nord-Kivu a été kidnappé et relâché l7e
jeudi 5 avril.
4.      Toujours dans le diocèse de Goma, territoire de Masisi, un autre
consacré en la personne de l’Abbé Jean-Paul KAKULE KYALEMBERA avait
été assassiné, le mercredi 25 février 2015. A peine nommé Econome de
la paroisse Saint Matthias Mulumba de Mweso, il a été tué par des
hommes armés. Jusqu’à ce jour, les auteurs de ce crime n’ont jamais
été retrouvés.
5. L’Eglise catholique en République Démocratique du Congo continue à
payer un lourd tribut de l’insécurité qui règne dans le pays alors
qu’elle ne travaille que pour le bien de la Nation. Cette situation
est intolérable.
6. La CENCO rappelle, à l’opinion nationale et internationale, que
l’Accord de la Saint-Sylvestre, dans son article IV.8.2, en rapport
avec la sécurisation des personnes et des biens: « recommande au
Gouvernement d’assurer la sécurité de tous les citoyens. Les parties
signataires ont encouragé la prise des mesures appropriées, entre
autres la neutralisation des groupes armés tant nationaux qu’étrangers
qui sévissent en RDC; la récupération des armes détenues par des
personnes non habilitées…». Malheureusement, jusque-là, cette
recommandation n’est pas prise en compte.

7. La CENCO demande, pour la unième fois, aux autorités compétentes de
prendre leurs responsabilités en mains, pour la mise en oeuvre de
l’Accord de la Saint Sylvestre d’assurer la protection des citoyens et
de leurs biens dans tout le pays, particulièrement dans le Nord et le
Sud-Kivu et l’Ituri.
Fait à Kinshasa,
le 09 avril 2018
Abbé Donatien
NSHOLE
Secrétaire Général de la CENCO