CENACOM pour concilier les intérêts des entreprises

0
410

La médiation en tant que processus de résolution de conflit dans lequel des parties conviennent de demander à un tiers, le médiateur, de les aider à trouver une solution à leur différend, constitue une démarche souple et efficace. Elle compte de nombreux avantages sur le recours traditionnel devant un tribunal : la médiation est plus rapide, moins coûteuse, confidentielle et favorise le rapprochement entre parties. Cette appréciation est celle de Xavérine Karomba, vice-ministre du Commerce, Petites et Moyennes entreprises. Elle s’exprimait à l’ouverture d’un déjeuner-débat organisé par le Cenacom (Centre National d’Arbitrage, de Conciliation et de Médiation), une initiative de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), hier jeudi 22 juillet 2010, à l’Hôtel Sultani, à la Gombe. Le thème des débats était : « l’arbitrage et la médiation comme modes alternatifs de règlement des conflits commerciaux ».

                  Albert Yuma, président national de la FEC, a rappelé que l’insécurité juridique et judiciaire constitue l’un des axes majeurs identifiés par la Fec pour l’amélioration du climat des affaires et l’attrait des investisseurs. Et il croit que le Cenacom constitue, en partie, une réponse à cette préoccupation, car il permet aux opérateurs économiques qui y font recours à faire des économies de temps et d’argent par rapport à la justice étatique. Il a rappelé que bien que ce Centre ait été initié par la Fec, il ne demeure pas moins un outil au service de tous. Et la Fec, conclut-il, accompagnera toujours le Cenacom.

          Auparavant Mutiri wa Bashara, vice-président du Cenacom s’est réjouit du fait que la présence de Mme Xaverine Karomba traduise le soutien du gouvernement. Il a invité les opérateurs économiques à saisir cette opportunité en recourant à ce Centre qui permet une économie d’énergie, des ressources financières et de temps si précieux.

          Deux sous-thèmes ont été exposés par Jean Luc Mpoyo Kalemba, directeur juridique de la Fec sur : « Les avantages de la médiation commerciale au regard de la procédure de droit commun » ; et par Me Mbaki J.C. arbitre et avocat à la Cour sur : « L’arbitrage commercial sous l’intervention du Cenacom : quel intérêt pour l’opérateur économique ? »

                               SAKAZ

 

LEAVE A REPLY

*