Ce mercredi à Limete : l’UDPS face à la presse

0
28

Le Secrétariat Général national de l’UDPS,  sera de nouveau face à la presse ce mercredi 23 mars 2011, à partir de 11 heures, après qu’Etienne Tshisekedi se soit  livré au même exercice le dimanche 20 février 2011. Le cadre d’accueil de cette rencontre sera la permanencedu parti sise 10me Rue, dans la commune de Limete. Bien que le menu de cette sortie médiatique n’ait pas été divulgué, l’on croit savoir qu’on pourrait fixer l’opinion sur les modalités de l’organisation du meeting que le Président national  devrait tenir, le 24 avril 2011, au Stade Tata Raphaël.

 Ce temple sportif étant fermé pour cause des travaux, depuis novembre 2010, selon le responsable de son administration, dont le communiqué ad hoc n’a été porté à la connaissance du public que trois mois après, la grande interrogation est de savoir si  l’UDPS va maintenir l’option d’y réunir ses combattants ou changer de cadre. Et lequel ?

 Le Secrétariat général du parti pourrait aussi faire part à la presse des points saillants relatifs au ballet diplomatique qui s’observe, ces dernières semaines, du côté de la résidence du Président national. On rappelle que le chef de file de l’opposition politique a déjà reçu, entre autres hôtes, des personnalités politiques et diplomates occidentaux, notamment allemands et belges. Les sujets au centre des débats concernaient la révision constitutionnelle, l’élection présidentielle à tour unique, le couplage ou le découplage des élections présidentielle et législative, la révision du fichier électoral, le calendrier électoral, la sécurisation des électeurs et des acteurs politiques, etc.
 L’orateur serait aussi appelé à livrer la substance de ses récents entretiens avec le président de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), Daniel Ngoy Mulunda.
 Les journalistes seraient aussi curieux de connaître l’état d’avancement des préparatifs des échéances électorales au niveau de l’opposition, et particulièrement le point touchant à l’émergence d’un front commun en vue du soutien d’une candidature unique à la magistrature suprême du pays.
 L’état de santé de l’UDPS, pourrait aussi susciter des questions, de même que la situation sociale et économique du pays, les mutations politiques qui secouent le Nord de l’Afrique et le Moyen-Orient, la « guerre » non déclarée de la communauté internationale contre la Libye de Kadhafi, sans oublier les catastrophes écologiques et nucléaires qui endeuillent le Japon.
           Kimp

 

LEAVE A REPLY

*