Caritas : des ambulances pour la périphérie de Kinshasa

0
60

Une brève cérémonie organisée jeudi 27 janvier 2011 au siège du Bureau Diocésain des Œuvres Médicales (BDOM) de l’Archidiocèse de Kinshasa, sur la 13ème Rue à Limeté, a permis la remise de trois ambulances (Jeeps à double traction) aux trois centres hospitaliers de la périphérie de Kinshasa, faisant partie du BDOM. Cette action symbolise la concrétisation de la coopération entre deux Caritas sœurs, à savoir, la Caritas-Congo et la Caritas-Espagne dans un programme connu sous le nom de : « Programme de renforcement du plateau médical des Centres de santé et hôpitaux de la Ville de Kinshasa ». Un programme conçu par la Caritas-Congo, en collaboration avec le BDOM/Kinshasa pour les populations bénéficiaires des services offerts par ses structures de santé. Dans son mot de bienvenue, le secrétaire exécutif adjoint de la Caritas-Congo a expliqué que pour obtenir le financement, ce projet a été d’abord présenté et endossé par la Caritas sœur d’Espagne qui l’a soumis à son tour au financement de l’Agence espagnole de coopération au développement pour le financement.

          A ce propos, il a remercié la Caritas-Espagne pour le partenariat qu’elle entretient avec la Caritas-Congo et le plaidoyer qu’elle ne cesse de mener en faveur des populations congolaises. Par contre, en prenant la parole pour présenter le Programme de renforcement de quelques centres hospitaliers de Kinshasa, Serge Nsanza, représentant de la Caritas-Espagne, reconnu à travers les trois ambulances offertes au BDOM les fruits de la coopération fructueuse entre la Caritas-Espagne et la Caritas-Congo. Pour lui, c’est un projet qui vise l’amélioration des conditions de santé de la population de Kinshasa, en garantissant l’accès aux services sanitaires de qualité et en promouvant le droit de la population à la santé au niveau aussi bien curatif que préventif.
          Pour atteindre ce but, Serge Nsanza précise que ce projet compte améliorer d’abord le paquet des services offerts aux Centres hospitaliers et de l’Hôpital Saint Joseph de Kinshasa, en assurant à la population desservie l’accès aux soins de santé de qualité ; ensuite améliorer la qualité des soins de santé primaires offerts à la population de Kinshasa en augmentant et en améliorant le service des soins préventifs dans les Centres hospitaliers et à l’Hôpital Saint Joseph de Kinshasa. Enfin, il a cité les centres ciblés sur terrain par ce programme : le Centre hospitalier Mokali ; le Centre hospitalier Elikya, le Centre hospitalier Elonga ainsi que l’Hôpital Saint Joseph à Limeté qui reste l’hôpital de référence du BDOM.

Le choix d’équiper les centres hospitaliers de la périphérie

          En outre, le représentant de la Caritas-Espagne a affirmé que ce projet allait construire et réhabiliter les bâtiments des Centres hospitaliers Mokali, Elikya et Etonga ainsi que l’Hôpital Saint Joseph de Kinshasa : construction et réhabilitation des salles de réanimation, salles d’opération pour césarienne, latrines, banque de sang, etc.. Il va aussi fournir à ces centres hôspitaliers et à l’Hôpital Saint Joseph des équipements médicaux, matériels de laboratoire et de bureau ; il va les doter de trois ambulances – l’objet de la cérémonie du jour – de type Land Cruiser pour le transport des malades et former le personnel médical des hôpitaux concernés. A la question du choix de la périphérie, le représentant de la Caritas-Espagne explique qu’il a été dicté par la densité élevée de la population des zones périphériques de Kinshasa, la pauvreté et la vulnérabilité des populations qui y vivent (taux de chômage d’environ 20% ; 40%  d’analphabétisme ; revenu mensuel inférieur de moins de 40$) ; la haute prévalence du VIH et du Sida (près de 5%) ainsi que le taux élevé des cas de transfert des malades de ces centres vers l’Hôpital Saint Joseph.
           La représentante de l’Agence Espagnole de Coopération a remis les clés de trois ambulances aux représentants de centres hospitaliers concernés. A la fin de la cérémonie, la responsable du BDOM a remercié les deux Caritas sœurs et l’Agence espagnole de coopération au développement pour l’attention portée à ses centres hospitaliers et à la population démunie de la périphérie. Elle a aussi décrit en détail les divers aspects de l’exécution de ce programme. Il convient de noter que l’Eglise catholique assure 45% des services de santé en Rd Congo et que deux millions de personnes se confient au BDOM pour leur santé. Pour ce travail, il a un hôpital de référence, dix centres hospitaliers et 54 centres de santé. La Caritas-Espagne a mis en jeu deux millions d’Euros pour l’exécution totale de ce programme.

SAKAZ

 

LEAVE A REPLY

*