Caritas Congo : présentation de la revue annuelle 2013 et prévisions 2014

0
32

caritas Congo_0La Caritas Congo a procédé le vendredi 28 mars 2014 à la présentation de la revue annuelle 2013 et  des prévisions pour l’année 2014. Cette activité s’est tenue au siège de cette structure de la Conférence épiscopale nationale du Congo, dans la commune de la Gombe. Occasion pour les différents partenaires de passer au crible les réalisations de cette structure de la Conférence épiscopale nationale du Congo afin de lui permettre une amélioration de ses activités et interventions auprès de la population congolaise, a souligné dans son mot de bienvenue Bruno Miteyo, Secrétaire exécutif de la Caritas Congo.

 Cette présentation   a porté sur trois points clairement identifiés : les urgences, la santé et le développement. Pour ce qui est des urgences, la Caritas Congo a appuyé en 2013, l’exécution de 9 projets regroupés dans trois axes qui sont les urgences, la réhabilitation des infrastructures sociales de base et la réinsertion socio-économique. Cela étant, 100 Km de routes de desserte agricole allant de Bondo à Lalu, dans les territoires de Bondo en Province Orientale, ont été réhabilités. 25.000 ménages déplacés, retournés et réfugiés ont bénéficié des intrants agricoles, abris d’urgences, vivres. Des kits scolaires ont été distribués à 5850 orphelins et autres enfants vulnérables à Kisangani, Kinshasa, Lubumbashi, Sakania-Kipushi et Kolwezi. Six salles de classe sont en construction et 12 en réhabilitation à Imbolo, au diocèse d’Isangi.

            Pour les prévisions de 2014 en ce qui concerne les urgences, on note  la prise en charge de 28871 ménages des déplacés, retournés et réfugiés. Dans le cadre de la réintégration socio-économique,  une aide sera apportée à 11.090 ménages dans les territoires de Wamba, Dongo- Doruma, Kinsangani- Buta  ainsi que la réhabilitation des salles de classe. 15850 orphelins et autres enfants vulnérables à Kisangani et Lubumbashi, 900 femmes victimes des violences sexuelles à Kalemi-Kirungu, Manono, Kilua –Kasenga seront aussi pris en charge ainsi que 45000 familles qui  bénécieront de l’information sur les pratiques familiales.

Dans le domaine du développement, il y a eu l’accompagnement des dynamiques locales d’autopromotion, le renforcement des capacités des acteurs locaux et amélioration des mécanismes de contrôle citoyen de l’action publique au sud de la province du Katanga. L’éducation civique et électorale et préparation des populations de la ville province de Kinshasa aux élections provinciale, locales, urbaines et municipales. Pour l’année 2014, il est prévu au niveau de la gouvernance forestière la révision des activités liées à la mise en œuvre à Kinshasa, la création d’un observatoire indépendant sur la gestion et l’exploitation forestière au Bas-Congo. Enfin, dans le domaine de la santé  en dépit de la gestion de dix-sept qui ont permis une plus grande coordination de l’action sanitaire, il a été aussi question du renforcement du réseau Caritas et du bureau diocésain des oeuvres médicales dans le domaine de la lutte contre le paludisme, la tuberculose ainsi que le Vih/Sida. Il faut signaler que créée depuis 1960, la Caritas Congo a comme vision de favoriser l’émergence d’une société congolaise solidaire, responsable, capable de se prendre en charge.

Yves Kadima

LEAVE A REPLY

*