Caritas Congo à l’écoute de la population de Boma

0
50

 

Après Kenge, Kikwit et Idiofa la semaine passée, le Secrétaire Exécutif de Caritas Congo Asbl est arrivé lundi à Boma, dans la Province du Bas-Congo. Il poursuit ainsi la série de visites de solidarité et d’accompagnent qu’il effectue auprès des Caritas-Développement diocésaines, rapporte caritasdev.cd.

Abordé par la presse locale à sa descente d’avion à l’aérodrome de Boma, Dr Bruno Miteyo a inscrit sa mission dans le cadre des visites de solidarité et d’accompagnement  recommandées par les Evêques de la RD Congo, dont Caritas Congo Asbl est un organe technique chargé du social.

  « Nous sommes venus voir nos Collègues de Caritas-Développement Boma, les encourager, mais surtout écouter ce qu’ils ont comme joies et peines dans leur travail. Et, ensemble, nous verrons d’une part dans quelle manière consolider ce qui se fait ici au profit de nos populations, et partager avec ceux des autres Diocèses des choses positives qui s’y réalise. Et d’autre part, améliorer ce qui pourrait être faible et leur faire tirer bénéfice des expériences positives des autres Caritas diocésaines », a-t-il souligné.

Paie des enseignants par la Caritas

Interrogé sur les cas des omissions constatées dans la paie du salaire des enseignants catholiques, dont Caritas assure l’opération pour tout le pays, Dr Bruno Miteyo, tout en déplorant cette situation, a déclaré que cela ne relève pas de la compétence de son Institution. « Nous comme Caritas ne faisons pas le calcul des salaires. Nous recevons et payons le salaire aux enseignants ». Et d’ajouter : « Tout ce que nous avons pu faire en termes de plaidoyer, c’est de signaler cette triste situation auprès du Gouvernement pour des dispositions utiles ». Il a émis le vœu de voir ce plaidoyer être aussi mené au niveau local avec les Autorités politico-administratives, le Service de Contrôle de la paie des enseignants (SECOPE), etc.

Il est revenu sur ces propos lors de l’échange qu’il a eu en début d’après midi  avec une délégation composée des représentants des enseignants, de leur syndicats et des responsables de la Coordination des écoles conventionnées catholiques de Boma. Il a saisi l’opportunité pour souligner les objectifs assignés à la Caritas pour la paie des enseignants catholiques : faire parvenir dans un délai d’une semaine au plus tard, et en totalité le salaire, en présentant les pièces justificatives signées par les bénéficiaires. 

Dans un contexte où des enseignants recevaient leur salaire après un ou deux mois comme en Equateur ou au Katanga, Dr Miteyo a indiqué que les quelques préoccupations soulevées par ses interlocuteurs sont à mettre sur le compte des aléas propres à un processus voulu par le Gouvernement pour assainir et améliorer la paie des fonctionnaires de l’Etat, enseignants et policiers et militaires compris, qui, hier encore, laissait à déplorer. L’entretien s’est soldé par une note positive, tant et si bien que la délégation des enseignants catholiques a reconnu avoir touché le salaire de Novembre 2012 à temps et avant leurs collègues des autres réseaux.

 La délégation de Caritas Congo Asbl s’est ensuite entretenue avec le personnel de la Caritas-Développement Boma. C’était après avoir présenté les civilités à l’Evêque de Boma et à la Maire de la Ville de Boma. Dr Bruno Miteyo et ses deux collaborateurs qui l’accompagne (Chargé des programmes Urgence/migration  ainsi Chargé de Communication) ont aussi visité la Polyclinique diocésaine de secours de Boma.

Mardi, la délégation se rendra à Matadi pour les mêmes objectifs après avoir restitué à l’Evêque de Boma les résultats de sa visite. Après le Diocèse de Matadi, la visite de solidarité et d’accompagnement du Secrétaire Exécutif de Caritas Congo Asbl dans le Bas-Congo s’achèvera auprès de la Caritas-Développement Kisantu.

Guy-Marin Kamandji

(Envoyé Spécial)

LEAVE A REPLY

*