Candidatures aux provinciales : le 1er acte bouclé

0
49

IMG_4630Au dernier jour du dépôt des candidatures pour les élections provinciales dans les Bureau de Réception et de Traitement des Candidatures (BRTC), Martine Bukasa Ntumba, vice-ministre au ministère de l’Intérieur et Sécurité, en compagnie de Ray Virgilio Torres, directeur des affaires politique à la Monusco, a visité trois antennes de la Ceni dans la ville de Kinshasa, le samedi 30 mai 2015.  Avant la visite proprement dite, elle s’est entretenue avec quelques responsables de la Commission Électorale Nationale Indépendante, dont Jean-Pierre Kalamba, le rapporteur.

Elle a fait savoir qu’elle tenait à se rendre compte de l’effectivité du déroulement des dernières opérations, afin de permettre à son ministère de répondre à son mission qui est de sécuriser l’ensemble du processus électoral.

Tout a commencé par le BRTC de la commune de N’djili, situé au quartier 2. Ici, la délégation a inspecté la salle de stockage des urnes utilisées lors des élections de 2011.  C’était l’occasion pour la vice-ministre de s’informer sur la procédure à suivre pour le retrait des formulaires, le dépôt des dossiers de candidature, le contrôle de leur conformité aux textes légaux, etc.

La deuxième étape était celle du Brtc de Kalamu, dans l’enceinte de l’YMCA, au quartier Matonge. Ici, de nombreux candidats, formulaires en mains, attendaient d’être appelés pour le dépôt de leurs dossiers. La  dernière étape était celle du Brtc installé dans la communale de Ngaliema.

A la fin, Martine Bukasa a déclaré que c’était pour s’assurer du bon déroulement des opérations de dépôt de candidature aux élections législatives provinciales. Selon elle, tout s’est bien passé car toutes les parties prenantes ont rempli leur part de travail, à savoir les agents de la Ceni d’un côté et les candidats de l’autre.

Selon son constat, les prétendants aux mandats législatifs au niveau des provinces, semblaient bien préparés pour la bataille des urnes. Elle a salué les candidatures féminines et exhorté ses consoeurs à se tenir déjà prêtes pour les élections locales, municipales et urbaines. « Que les femmes soient très vigilantes. Car, elles ont une part de responsabilité dans le développement du pays », a-t-elle déclaré.

Plus de 8000 formulaires  retirés pour 44 sièges 

Il sied de noter que dans la ville de Kinshasa, en date du 28 mai, 8 658 formulaires avaient été retirés, à savoir 7.091 par les partis politiques ; 175 par les regroupements politiques et1.392 par les candidats indépendants. Cependant, 3 023 dossiers pour le compte des partis politiques, 31 pour les regroupements politiques et 239 pour les indépendants, soit 3 293 dossiers de candidatures, ont été déposés en bonne et due forme.

Le MLC/L et le FCN de Me Kamanda dans la course

Dans la matinée du samedi 30 mai 2015, quatre partis politiques et un regroupement politique ont signé le code de bonne conduite et le protocole de la Ceni. Il s’agit du Mouvement de Libération du Congo/Libéral (MLC/L), dont l’autorité morale est le vice-premier ministre Thomas Luhaka, et du Front Commun des Nationalistes de Me Kamanda wa Kamanda ; la Convention Nationale des Démocrates pour un Ordre Nouveau (CONDOR), le Mouvement National pour la Démocratie et le Progrès (MONADEP) et le Cartel de l’Opposition politique, signataire de l’Accord Global et Inclusif, d’Arthur Zahidi Ngoma.

A ce jour, 34% des partis politiques ont signé le code de bonne conduite et 796 mandataires ont signé le protocole de la Ceni.

Dorcas NSOMUE