Candidature commune de l’Opposition à la présidentielle : E.Tshisekedi, Mbusa et Kamerhe à Washington

0
48

Contrairement à l’annonce parue dans notre dernière livraison, Etienne Tshisekedi, président national de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) n’a pu atteindre Washington qu’hier mardi 04 octobre 2011 en début de soirée, en provenance de Montréal, au Canada. Il est prévu qu’il se rende aussi, pour deux jours, à Raleigh, en Caroline du Nord, pour y rencontrer la communauté congolaise et des officiels américains, pour des échanges liés à son plan de campagne électorale et à son projet de société pour le Congo de 2011à 2016. L’étape de la capitale fédérale américaine a subitement pris un relief tout particulier, en raison de la double présence, presque certaine, d’Antipas Mbusa Nyamwisi, président national du RCD/K-ML (Rassemblement Congolais pour la Démocratie/Kisangani-Mouvement de Libération), fraîchement parti du bateau de la Majorité Présidentielle (MP), et de Vital Kamerhe, président de l’UNC (Union pour la Nation Congolaise), membre démissionnaire du PPRD (Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie) et de l’Assemblée Nationale il y a bientôt une année.

Tous deux se sont affichés comme opposants aussitôt après avoir formalisé leur rupture avec la famille politique du Chef de l’Etat, Joseph Kabila. Ils sont également présents sur la ligne de départ, pour la course à la magistrature suprême du pays. La multitude des candidatures de l’Opposition à la présidentielle fait un peu désordre, d’autant que l’option la plus partagée est celle de la candidature commune ou unique.

Après avoir donné l’impression d’évoluer en ordre dispersé, cette plate-forme politique semble se ressaisir et privilégier la voie de l’unité. Le premier signal fort, dans ce sens, est parti, il y a deux semaines, du centre pénitencier de La Haye, où Jean-Pierre Bemba, président national du MLC (Mouvement de Libération du Congo) a assuré Etienne Tshisekedi, qui était passé lui rendre une visite de courtoisie et de réconfort, du soutien de son parti et de ses militants à sa candidature.
Le second déclic est venu de Bruxelles, où Léon Kengo wa Dondo, candidat déclaré à l’élection présidentielle du 28 novembre 2011, s’est présenté à la résidence de Tshisekedi en milieu de semaine dernière, pour explorer, avec ce dernier, les voies et moyens susceptibles de conduire à un consensus autour d’une candidature unique, que les observateurs pensent être celle du Sphinx de Limete.

Washington pourrait constituer le grand tournant dans le cheminement de l’opposition vers le soutien total à Etienne Tshisekedi, dans ce qui serait son face à face, le lundi 28 novembre 2011, avec Joseph Kabila, candidat unique de la Majorité Présidentielle. D’ores et déjà, Antipas Mbusa Nyamwisi a mis de l’eau à la bouche de plusieurs analystes politiques en faisant état de la nécessité d’un schéma d’union derrière Etienne Tshisekedi. On apprend que dans son fief électoral de Beni et Butembo, au Nord-Kivu, il fait passer, de bouche à oreille, le mot d’ordre du vote en faveur du président national de l’UDPS. Ceux qui connaissent la discipline des Nande, l’ethnie majoritaire dans le « Grand Nord », assurent que ceux-ci obéiraient à Mbusa Nyamwisi comme un seul homme et se présenteraient aux urnes dans cet état d’esprit.

L’UDPS de nouveau dans la rue ce jeudi à Kinshasa

Après la marche avortée du jeudi 29 septembre, étouffée par la police et les « Pomba » du PPRD à Limete même, l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) revient à la charge et annonce une nouvelle manifestation contre les irrégularités du fichier électoral ce jeudi 06 octobre 2011. A cet effet, son Secrétaire Général, Jacquemain Shabani, a adressé une lettre d’information au Gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta. Datée du 02 octobre 2011, elle a été réceptionnée au Secrétariat de l’Hôtel de Ville hier mardi 04 octobre.

On peut lire notamment ce qui suit : « L’UDPS organise le jeudi 06/10/2011 à partir de 9h00 une marche pacifique pour dénoncer l’obstruction de la CENI à l’effectivité de l’audit du fichier électoral, au détriment des principes de transparence, de démocratie et de justice, seuls gages d’un processus apaisé. Cette grande marche populaire aura comme point de départ la 10me Rue Limete et point de chute le siège de la CENI sur le Boulevard du 30 Juin à la Gombe. La marche suivra l’itinéraire ci-après : Boulevard Lumumba, 7me Rue, Avenues Université et Huileries. Recevez, Monsieur le Gouverneur, nos civilités. Sé/ Me Shabani Lukoo ».

A l’instar de celle du jeudi 29 septembre, il ne s’agit donc pas d’une manifestation pirate puisque l’autorité urbaine en est pleinement informée. On rappelle que pour la marche d’il y a une semaine, l’unique objection faite par Kimbuta concernait le point de chute, qu’il a délocalisé vers le terrain de football de l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa. L’on cherche à savoir dès lors de quoi s’étaient mêlés la police et les « Pomba » du PPRD, qui avaient tout mis en moule à partir de Limete.

Kimp

LEAVE A REPLY

*