Candidat « néo-missionnaire » à la présidentielle de la RD Congo : Alain Daniel Shekomba lance des consultations populaires

0
379

Déterminés à se conformer à la célèbre formule d’Abraham Lincoln (16e président des États-Unis de 1860 à 1865) prononcée lors du discours de Gettysburg, selon laquelle la démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » et à contribuer activement à la libération effective d’une démocratie longtemps confisquée et embrouillée, d’en haut, par une certaine élite et les politiques, « Mission Nouvelle » et son candidat à la présidence de la république procèdent au recrutement de volontaires néo-missionnaires. Le Corps de volontaire de ce mouvement sociopolitique sera spécialement chargé de conduire des consultations populaires en RD Congo et à l’étranger.

 

Aller à la rencontre des citoyens, identifier leurs problèmes, explorer leurs pistes de solution, d’une part, et réévaluer, recadrer, consolider et mettre à jour le programme d’actions du camarade néo-missionnaire Alain Daniel Shekomba à la présidentielle, d’autre part, se révèlent à la fois des objectifs innovants, réalisables et une démarche politique adaptée à une population en quête perpétuelle, depuis plus d’un demi-siècle, de son salut, d’un système politique sûr garantissant une prospérité et un bien-être durable à partager constamment avec les autres peuples de la planète.

Donner de l’espace et la parole aux citoyens constitue aussi l’un des gages d’une révolution mentale et politique susceptible de rétablir une paix durable, d’obtenir tranquillement et rapidement le désarmement une à une des milices, des forces négatives ou des révoltés de l’injustice et des tortures sociales de l’État, afin de les entraîner vers un nouveau pacte social plus sécurisant à tous et une renaissance géopolitique et géostratégique de la RD Congo.

Incontestablement, seule une révolution républicaine, mentale et tranquille soutenue par une démocratie participative peut tirer tous les Congolaises et Congolais de la spirale des péchés liés à la gestion des biens du pays, à la préservation des valeurs et à l’ouverture avertie au reste du monde: sauver, et ceux qui sont au pouvoir, et ceux qui sont dans l’opposition institutionnelle ou non institutionnelle, et le peuple congolais.

Il a donc sonné le temps pour le peuple congolais de s’approprier pleinement, par un engagement citoyen et républicain, son pouvoir au titre de « Néo-missionnaire ».

Avec « Mission Nouvelle », une révolution tranquille et républicaine s’annonce…Évidemment, les élections libres, démocratiques et transparentes étant sa voie d’accomplissement la plus sûre et inclusive.

Une telle révolution va progressivement réconcilier le peuple congolais avec sa vocation « génétique » de bâtisseur au coeur du continent africain et reconnecter ce dernier harmonieusement avec les visions constructives des autres peuples travailleurs du monde : excepté les fruits de l’héritage et les gains de loterie, le travail est la source première d’accumulation et de jouissance paisible des richesses, des biens et des avoirs à travers la planète. La somme cumulée de toutes les richesses bien conservées et protégées entraine inévitablement vers le bonheur, l’honneur et le prestige collectifs. Et, l’idéal le plus pensable de l’histoire du travailleur sur terre et en RD Congo voudra que, dans le milieu urbain ou rural, le pauvre soit seul responsable de sa pauvreté et le riche seul artisan de sa richesse.

Somme toute, ces consultations populaires permettront au candidat néo-missionnaire

Alain Daniel Shekomba, surnommé « Lumumba mis à jour », d’épingler les nouvelles aspirations du peuple congolais, d’abord, d’explorer davantage de pistes de solutions face aux multiples et complexes problèmes qui rongent la RD Congo, ensuite, de mettre à jour et de rapprocher davantage son programme d’actions de citoyens et des populations rêvant quotidiennement d’une citadelle de bâtisseurs et de l’harmonie au coeur du continent africain, enfin.