Can 2015 :  la RDC et la Zambie se neutralisent

0
140

can 2015Le match RDC-Zambie comptant pour la première journée de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, Groupe B, a tenu ses promesses hier dimanche 18 janvier 2015 dans la ville d’Ebibeyin, en Guinée Equatoriale. Conformément aux pronostics de nombreux observateurs, les deux équipes nationales se sont neutralisées (1-1). Mais l’ouverture matinale du score par Given Singuluma, pour la Zambie, à la première minute, après un renvoi malheureux de Kidiaba dans ses pieds, a fait craindre le pire pour les Léopards.

 Car, pendant les dix premières minutes, les Congolais ont frôlé la catastrophe avec des incursions dangereuses de Kalaba et Mayuka, insaisissables sur la ligne d’attaque. Le ratage inexplicable de Mbokani à la 7me minute, à la suite d’une balle vicieuse du latéral Issama vomie par le gardien zambien Kennedy Mweene a fait croitre le pessimisme chez les supporters congolais.

          Et, puis petit à petit, les coéquipiers du capitaine Youssouf Mulumbu ont équilibré les échanges, avant de dominer copieusement les 20 dernières minutes de la première mi-temps. Malgré les raids permanents de Bolasie sur son aile gauche, les « Léopards » n’ont pu trouver la faille jusqu’aux citrons, Mubele cherchant à trop porter le ballon, de même que Mulumbu et Issama.

          Au retour des vestiaires, l’équipe nationale de Zambie a cherché le but du KO dans les dix premières minutes, sans parvenir à surprendre les Congolais. Comme en fin de première mi-temps, les Léopards se sont réinstallés dans le camp zambien, manquant plusieurs occasions d’égaliser par Bolasie et Mbokani. Finalement, la chance a souris aux poulains de l’entraîneur Florent Ibenge à la 66me minute, lorsque Bolasie a coupé un centre  de Mubele venant de la droite.

L’égalisation a réveillé l’équipe zambienne, qui s’est mise à chercher un deuxième but.

Le même objectif était visé par les Léopards, ce qui a donné une partie fort heurtée. Mais l’équilibre a persisté au score jusqu’à la dernière minute.

Tout reste à faire pour les Léopards, qui auront comme prochain adversaire le Cap Vert, le jeudi 22 janvier à 20 heures dans le même stade d’Ebibeyin. La défaite est interdite aux Congolais, s’ils tiennent à rester en course pour la suite de la compétition. Les sportifs peuvent se réjouir d’avoir retrouvé, en Guinée Equatoriale, le noyau ayant conduit le pays à la qualification, avec le même encadrement technique. Cette fois au moins, la RDC dispose d’une équipe, à la différence des éditions antérieures où elle se présentait avec un conglomérat d’individualités appelées à faire de la débrouille sur le terrain.

On rappelle qu’en journée d’ouverture, le samedi 17 janvier, la Guinée Equatoriale a partagé les points avec le Congo/Brazzaville de Claude Le Roy (1-1), un technicien bien connu du public congolais. Le Gabon a démarré sur des chapeaux de roue avec une victoire sans bavure sur le Burkina Fasso (2-0). Conduits par leur feu-follet Obameyang de Dortmund, les Gabonais ont affiché des ambitions de favoris au niveau du Groupe A.

Kimp