Campagne électorale : c’est confirmé : Tshisekedi demain à Kisangani

0
56

Etienne Tshisekedi wa Mulumba, président national de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (U.D.P.S.) rentre au pays de ses ancêtres par la ville de Kisangani, dans la Province orientale, demain mercredi, 09 novembre 2011. Il vient de l’Afrique du Sud où l’avait conduit son périple euro-africain qu’il avait entrepris dans le cadre de ses contacts politiques avec les partenaires de son Parti, pour le bon déroulement des élections tant présidentielle que législatives programmées en RD Congo pour le 28 novembre prochain. Cette confirmation de la date du retour du Sphinx de Limeté a été donnée hier lundi, 07 novembre 2011, par Me Jacquemain Shabani Lukoo, secrétaire général de l’Udps, lors d’un point de presse qu’il a tenu au siège de son parti, dans la commune de Limeté.

Cette rencontre avec la presse a tourné essentiellement autour de trois principaux points, à savoir, la libération de tous les prisonniers d’opinions et particulièrement des combattants de l’Udps, emprisonnés à la suite de diverses marches pacifiques pour les élections transparentes, libres, crédibles et apaisées ; le retour ce mercredi 09 novembre 2011, par la ville de Kisangani, du Président national de l’Udps et, enfin, le lancement officiel de la campagne électorale de l’opposition par Etienne Tshisekedi, le vendredi 11 novembre 2011, à 11h00, au Stade des Martyrs.

Plusieurs fois annoncé et plusieurs fois reporté à cause des aléas politiques, surtout à cause des peaux de bananes que d’aucuns tentent désespérément de placer sur la route, le retour d’Etienne Tshisekedi est finalement confirmé pour demain. Comme prévu, Il va rentrer au pays par la Province Orientale où des milliers de ses partisans l’attendent. Me J. Shabani a tenu à souligner l’échec de plusieurs tentatives menées par certains esprits chagrins du pouvoir en place pour empêcher cette visite mais, peine perdue car personne ne peut contrarier la victoire de l’Udps et ses alliés de l’opposition. Le Secrétaire général de l’Udps a expliqué qu’après Kisangani, le Président national de l’Udps et candidat commun de l’opposition va modifier sa trajectoire et faire une escale de 48 heures à Kinshasa pour répondre à des exigences du calendrier électoral.

Le 11/11/2011, à 11 heures : meeting au Stade de Martyrs

En effet, le vendredi 11 novembre 2011, à 11h00, le candidat n° 11 à l’élection présidentielle du 28 novembre 2011, Etienne Tshisekedi wa Mulumba va présider un grand meeting au Stade des Martyrs. C’est ainsi que Me Jacquemain Shabani a lancé un appel pressant à tous les combattantes et combattants et à tous les partis alliés de l’opposition pour qu’ils répondent nombreux à ce rendez-vous capital pour le bon déroulement des élections. C’est à cette occasion qu’Etienne Tshisekedi wa Mulumba, candidat commun de l’opposition politique, dévoilera le programme commun de gouvernement de l’opposition.
A cet effet, Me J. Shabani a rappelé que ce programme, selon une résolution prise par des partis politiques de l’opposition, devait être élaboré sur base du programme de gouvernement du candidat commun de l’opposition, donc de l’Udps. C’est ainsi qu’il avait, en son temps, remis officiellement ce précieux document de son parti aux candidats présidents de la République et à tous les partis et personnalités de l’opposition en vue d’un enrichissement conséquent. Le nouveau programme ainsi mis sur pied avec la collaboration de toute l’opposition sera rendu public et un protocole d’accord sera signé avec les partis et personnalités alliés de l’opposition.

Tshisekedi demande au Peuple de se prendre en charge

Enfin, parlant de l’ultimatum de 48 heures lancé par son parti et son président national au gouvernement pour la libération de tous les prisonniers d’opinion et des combattants de l’Udps et des partis alliés, arrêtés arbitrairement par le « candidat Kabila et son gouvernement » au cours des manifestations pacifiques légales, le secrétaire général de l’Udps s’est dit convaincu que le gouvernement est conscient de cette illégalité et va libérer ces compatriotes. Il a affirmé que ceux-ci ont droit de jouir, comme tous les Congolais, de tous les droits et libertés leur garantis par la Constitution. S’agissant des actions à mener dans le cas où les combattants et prisonniers d’opinions ne seraient pas libérés à l’expiration de l’ultimatum, Me J. Shabani s’est refusé à divulguer les stratégies mises en place pour aboutir à cette libération.

Toutefois, concernant la demande faite par le Président national de l’Udps aux combattants pour la libération des prisonniers politiques, il a tenu à préciser qu’Etienne Tshisekedi est un leader qui suit chaque jour la vie de son parti. Les différentes structures du parti et lui-même personnellement font, jour par jour et manifestation après manifestation, des rapports précis et détaillés des morts, des blessés et des arrêtés dans les rangs de ses membres, lors des manifestations pourtant pacifiques. Selon Me J. Shabani, le Président national de l’Udps en a assez de cette violence gratuite et a demandé au Peuple et à ses combattants de se prendre à charge au lieu de continuer à se plaindre ; de mener des actions qui aboutissent à la libération de ces victimes du régime en place. Enfin, il a souligné que la non violence n’est pas une faiblesse. Au contraire, E. Tshisekedi a invité ses membres à démontrer cette force.

RSK

 

LEAVE A REPLY

*