Campagne électorale à Goma : face-à-face inattendu Tshisekedi-Kabila

0
31

Le Candidat N°11 promet la gratuité de l’enseignement et des soins médicaux

Il était douze heures trente cinq lorsque l’avion amenant Etienne TSHISEKEDI et sa délégation a atterri à Goma, en provenance de Bunia, dans la province Orientale. Une foule nombreuse de ses partisans et sympathisants, tous âges et sexes confondus, l’attendait à l’aéroport du chef-lieu de la province du Nord Kivu. Une fois les formalités protocolaires terminées, le cortège s’est ébranlé vers la ville en effectuant une caravane motorisée à travers toutes les communes urbaines pour aboutir au stade de football des Volcans du quartier chaud et populeux de Birere. C’est là que le comité fédéral de l’UDPS a choisi pour permettre au leader charismatique de s’adresser aux centaines des milliers des Gomatraciens. Tout au long de la caravane motorisée, des femmes étendaient leurs pagnes, tapaient sur des casseroles, scandaient des chansons en l’honneur du président de la fille aînée de l’opposition. Certaines entouraient la Jeep décapotable dans laquelle se tenaient debout Etienne TSHISEKEDI et son épouse ainsi que le président Fédéral. Des jeunes filles et jeunes garçons couraient aux côtés de cette jeep en scandant des chansons populaires et en effectuant des pas de danse.

A plusieurs reprises, la foule immense a exigé que le candidat N°11 descende de son véhicule pour marcher à pieds et communier avec elle dans un bain de foule mémorable, selon notre confrère de la Radio Okapi. L’affluence a été d’une telle immensité que la circulation a été momentanément interrompue sur les principales avenues de cette ville martyre. La curiosité se lisait sur les visages des habitants de cette ville, chacun tenant à voir de ses propres yeux le président national de l’UDPS. Les magasins, bureaux, boutiques, marchés et églises ont été désertés par leurs occupants qui tenaient à vivre cet évènement historique et inédit.

Face-à-face TSHISEKEDI et Gomatraciens 
Après avoir rendu hommage au Très Haut, le président fédéral de l’UDPS-Nord-Kivu a présenté le programme de la manifestation du jour. Etienne TSHISEKEDI a alors pris la parole pour dire bonjour en swahili sous les acclamations de la foule évaluée à des centaines des milliers des partisans et sympathisants accourus à ce stade de football des Volcans du quartier Birere. Il a ensuite rendu un hommage particulier à ceux de nos compatriotes qui nous quitté, notamment l’activiste de Droits de l’homme Floribert Chebeya, les journalistes Frank Ngycke, Serge Maheshe, Didace Namudjimbo, Coco Chirambiza, Bapuwa Mwamba et Armand Tungulu, avant d’évoquer le cas malheureux du griot Fabrice qui a été enlevé il y a une semaine par des hommes en tenue et en armes avant d’être retrouvé ligoté et à moitié nu jeté dans un ravin sur la route de Sake. Il a stigmatisé le fait que le pays n’est plus gouverné et vit sous une corruption généralisée qui est devenue une nouvelle forme de gouvernance de l’Etat.

Quelques axes de son programme de gouvernement
Etienne TSHISEKEDI s’est alors lancé dans quelques axes de son programme de gouvernement. Une fois élu le 28 novembre prochain, a-t-il indiqué, il va décréter la gratuité de l’enseignement de la maternelle jusqu’à l’université. Tout cela est possible, car le pays dispose des potentialités énormes mais qui sont détournées par les dirigeants actuels, a-t-il souligné sous les applaudissements nourris de l’assistance qui ne faisait que grossir. Les soins de santé seront aussi gratuits. Des efforts seront faits pour fournir de l’eau et de l’électricité à tous les Congolais.Il a beaucoup insisté sur l’énergie solaire afin de ne pas dépendre toujours des barrages hydroélectriques d’Inga et autres dont les coûts de construction et d’exploitation sont exorbitants. Etienne Tshisekedi a aussi promis de construire et de réfectionner les routes de desserte agricole pour relancer le domaine agropastoral dans le but de parvenir à l’indépendance alimentaire dans un bref délai, ce qui permettra au pays d’économiser de devises étrangères pour les affecter à d’autres projets d’investissements rentables.

Dans le but d’épargner au peuple congolais d’autres accidents aériens additionnels avec ce que le commun des mortels appelle cercueils volants, notamment les Antonov et autres aéronefs provenant des décharges de la guerre de Tchétchénie, le président national de l’UDPS a promis, une fois élu, de doter la RDC d’une véritable compagnie d’aviation moderne de la trempe d’un pays aux dimensions continentales.
Au sujet de son récent périple euro-américain, Etienne TSHISEKEDI a fait savoir qu’il ne s’agissait pas du tout d’un séjour pour aller chercher le pouvoir mais d’un voyage pour prendre contact avec des investisseurs étrangers en vue de les convaincre de venir nombreux au Congo pour lancer le démarrage des activités économiques et industrielles après la confirmation de sa victoire le 6 décembre prochain.
Pour terminer son meeting, le candidat N°11 a présenté à l’assistance tous les candidats députés de son parti pour la ville de Goma. En leur demandant de les voter massivement pour lui donner une majorité stable au parlement, ce qui lui permettra de disposer des moyens nécessaires pour bien mener son action gouvernementale après le 6 décembre prochain.

F.M.

LEAVE A REPLY

*