Bussa à la découverte des érosions et de la misère 

0
61

jean lucien busa« L’extrême misère de la population visitée tranche avec les discours d’autosatisfaction du pouvoir en place», a lâché le député national, Jean-Lucien Bussa, à l’issue de sa tournée à travers Kinshasa, le samedi 09 avril 2016, et plus précisement les différents sites érosifs. Il a visité notamment l’avenue Soldat, au quartier Zamenga, Camp Dumez, dans la commune de Mont-Ngafula ainsi que le quartier 6/Bolikango, au Camp Luka, dans la commune de Ngaliema.

Accompagnée d’une délégation des cadres de son parti, le président national du CDER et Coordonnateur du Front des Démocrates a touché du doigt les réalités de la vie au quotidien des populations des coins reculés de la capitale.

Dans son pèlerinage, Bussa a constaté avec regret que ses compatriotes habitant loin  de la « République de Gombe » sont menacés par de vastes érosions qui ne cessent d’emporter maisons et vies humaines à cause du manque de planification de l’action gouvernementale.     

Il a dénoncé le fait que malgré la situation difficile dans laquelle vivent ces Congolais de Kinshasa, en dépit des appels et rappels incessants à l’endroit de ceux qui ont l’obligation de venir au secours de ces compatriotes en vue de les mettre hors du danger, ces citoyens restent dans un état de dénuement et d’abandon total.

L’élu de Budjala a exprimé ses inquiétudes quant à l’élargissement du fossé entre des millions de Congolais vivant dans la précarité la plus totale et une infime poignée de bourgeois politiques qui s’accaparent de toutes les richesses du pays.

« La situation est d’autant plus scandaleuse, car à la suite de ces érosions, les populations meurtries de ces quartiers sont privées d’eau potable par le fait de la rupture des canaux d’adduction d’eau, cause de plusieurs maladies, et de l’alimentation en électricité », a déploré Jean-Lucien Bussa, avant de fustiger l’attitude d’un pouvoir à son avis démissionnaire, mais plus préoccupé par sa survie politique.

Le président du CDER a rappelé à la Majorité présidentielle que le véritable enjeu du pouvoir n’est rien d’autre que l’amélioration des conditions de vie des populations.

         Après avoir prêté une oreille attentive aux doléances d’une majorité silencieuse totalement démunie, ce député de l’opposition a décidé, en sa qualité de parlementaire, de saisir illico presto les ministres des Travaux Publics et de l’Energie.

Bussa pense que seule une alternative crédible permettra de sortir les populations de la RDC en général et de Kinshasa en particulier de l’extrême pauvreté.

ERIC WEMBA