Bureau de la CENI : l’UDPS, le RCD et l’UN jouent les prolongations

0
56

Cela fait une semaine, depuis que l’opposition parlementaire, représentée par l’Ordre des Démocrates Républicains (ODR), les Chrétiens Démocrates (CD) et le Mouvement de Libération du Congo (MLC) a publié les noms de ses trois représentants au Bureau de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante). Apparemment, le dossier paraissait clos et l’UDPS, qui était demanderesse d’un fauteuil au sein de cette institution d’appui à la démocratie, visiblement flouée par ses partenaires politiques. 

            Mais, hier mardi 05 octobre 2010, un fait nouveau a été constaté. Il s’agit de la réunion tripartite entre l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), le RCD (Rassemblement Congolais pour la Démocratie) et l’UN (Union pour la Nation). Albert Moleka, Clément Kanku et leur collègue ont revisité le dossier CENI.

            « Après échanges, il s’est dégagé la nécessité et l’urgence d’organiser une réunion générale de toute l’Opposition afin de trouver une solution concertée », lit-on dans le communiqué remis à la presse par les délégués des trois partis et plate-forme. Et, dans la foulée, ils ont proposé la date du jeudi 07 octobre 2010 pour la tenue d’un round politique à placer d’ores et déjà dans les prolongations.

            La grande interrogation qui revient sur toutes les lèvres est celle de savoir si l’ODR, le MLC et le CD vont accepter de se faire violence pour ouvrir à l’UDPS les portes de la CENI. Dans le cas contraire, il leur appartiendra d’assumer les conséquences de leur acte par rapport à l’option visant l’émergence d’un « front commun » de l’opposition face à l’Alliance de la Majorité Présidentielle (AMP), lors des scrutins de 2011 à 2013.

                                   Kimp

LEAVE A REPLY

*