Budget : le 1er comité syndical installé

0
42

mukoko_daniel_13_01 La toute première délégation syndicale du ministère du Budget depuis sa création a été installée le vendredi 21 mars 2014 dans l’enceinte dudit ministère à Gombe. La cérémonie présidée par le Vice-premier ministre et ministre du Budget, Daniel Mukoko Samba, a été aussi rehaussée de la présence de deux autres membres du gouvernement, Modeste Bahati Lukwebo (Travail et Prévoyance sociale) et Jean-Claude Kibala (Fonction Publique). Occasion pour le numéro 2 du gouvernement d’exhorter les nouveaux délégués à un « syndicalisme coopératif de participation ».  A l’en croire, cette participation est en fait une appropriation par tous de la vision de faire de l’administration un réel vivier des valeurs, des ressources humaines, des vertus qu’un fonctionnaire doit avoir, etc. dans l’intérêt supérieur des agents et cadres de l’administration du ministère du Budget. « Participation, oui, au développement de ce pays par l’excellence au travail, le refus de la médiocrité, le refus de la compromission…et cela est possible ! », a clamé Daniel Mukoko.

Rappelant aux lauréats installés dans leurs fonctions syndicales qu’ils sont avant tout des agents et fonctionnaires de l’Etat, maîtrisant le code de conduite de l’agent public de l’Etat, il a souligné à leur endroit qu’ils ont aussi des devoirs et obligations vis-à-vis de son employeur qu’est l’Etat congolais. Il s’agit, entre autres, de se comporter, tant dans la vie publique que privée, de manière à préserver et à renforcer la confiance du public envers l’Etat et améliorer son image de marque ; à s’abstenir de tout acte d’improbité et immoral susceptible de compromettre l’honneur et la dignité de ses fonctions, notamment l’ivrognerie, le vagabondage sexuel, l’escroquerie, le vol, le mensonge, la corruption, la concussion, etc. ; de s’acquitter de ses devoirs dans le respect strict des lois et règlements, des instructions et des règles déontologiques relatives à ses fonctions.

Au nom de ses collègues syndicalistes, le président Sébastien Useni a promis d’engager un syndicalisme qui forge un partenariat coopératif avec les autorités en vue de garantir la paix sociale au sein de l’administration. D’ores et déjà, il a fait remarquer aux autorités plusieurs maux qui gangrènent l’administration du Budget depuis des années. Il s’agit, entre autres, du manque de moyens de transport du personnel ; l’absence de la prise en charge pour les soins de santé ; le disfonctionnement dans la libération des frais funéraires et la modicité du taux appliqué par rapport à la conjoncture ; la mise à la retraite sélective des cadres et agents en 2010 ; la non prise en compte des allocations familiales ; le télescopage entre les attributions des Directions d’une part, et d’autre part, celles du cabinet et du comité de suivi de la paie ; la sédentarisation des cadres au sein de l’administration dont la dernière mise en place date de 2010 ; etc.

Composée de 9 membres effectifs élus et de 9 suppléants, cette délégation syndicale est issue d’un processus électoral organisé le 9 septembre 2013. Dans l’équipe des délégués, on retrouve Sylvain Ndyanyama, Kikuni, Bibombe Mwamba, Kasanda Balex, Kabemba, Yanongo Bosenge, etc.

            Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*