Des braqueurs opèrent en pleine journée : GG Mart et FINCA  frappés

0
286

Comme au temps de Bamolona, la pègre kinoise s’affiche désormais le jour comme la nuit. En effet, les bandits attaquent désormais pendant la journée, sans porter des cagoules. Et même la présence de quelques éléments de la police armés commis à la garde des institutions de la microfinance, ne les dissuade nullement. Ce modus operandi, révélateur
d’une époque où le banditisme est très actif, montre que l’insécurité a atteint ces temps derniers dans la capitale, des proportions alarmantes. Kinshasa est-il devenu un territoire conquis par des malfaiteurs de tous acabits ? Se libérera t-il un jour du carcan du banditisme urbain ? Ces questions qui représentent des défis sécuritaires majeurs pour les autorités nationales ou urbaines, continuent d’agiter toutes les consciences et l’on se demande bien à quand pourrait-on assister au changement de la situation sécuritaire.

Alors que les victimes n’ont pas encore séché leurs larmes, les
braqueurs, eux, multiplient des orgies avec leurs butins amassés le
lundi 5 mars 2018. Dernièrement, les enquêteurs du Commissariat
provincial de la police ville de Kinshasa déployés sur le terrain,
auraient enfin découvert une série des pistes conduisant aux brigands.
Pour rappel, le lundi 5 mars a été marqué par deux braquages
spectaculaires. Le premier, perpétré vers 8 H 45’, a eu pour théâtre
des opérations, le quartier Mboloko, à la hauteur de la Polyclinique
Bon accueil, dans la commune de Matete. Le directeur administratif du
supermarché GG Mart qui venait de l’agence de son entreprise située
sur avenue By Pass N° 10, à Lemba, convoyait des fonds. A bord de la
voiture Toyota IST plaques 9028 AR 01, de couleur blanc cassé, Makwaya
Mapolo One Félix a préféré faire un crochet à Matete avant de verser
les recettes  à la direction générale.
Un groupe des malfaiteurs l’avait alors pris en chasse. Au quartier
Mboloko, par une manœuvre de queue de poisson, le véhicule de bandits
a barré la route à la voiture de convoyage des fonds. Makwayala s’est
arrêté pour en savoir davantage. Et avant même qu’il soit sorti de son
engin, des bandits ont tiré des coups de feu en l’air et braqué le
directeur administratif de GG Mart. Montant emporté : 15 millions de
Francs congolais et 12.700 dollars américains.
Les bandits, six hommes armés habillés en tenue de la police, ont
pris une destination inconnue, le forfait accompli.
A 11 heures,  sur avenue Victoire n° 10, commune de Kasa-Vubu, un
véhicule venait de débarquer quelques personnes. Les unes après les
autres, ils ont fait irruption dans l’agence de FINCA prise d’assaut
par de nombreux clients. Et cela après avoir neutralisé et désarmé la
policière Tshela Kalala Solange de l’UPI/HP assurant la garde de
lieux. Les brigands déployés dans le hall, ont visé la caisse centrale
et réclamé des fonds auprès de la préposée. D’autres malfaiteurs ont
fait la poche aux clients, leur arrachant des billets de banque, des
téléphones portables, des sacs à main, ainsi que des bijoux.
Les membres du commando, cinq hommes habillés en tenue civile, leur
mission terminée, ont sauté à bord de leur véhicule, une voiture
Nissan de couleur rouge non autrement identifiée, et ont disparu à
travers les rues de Kasa-Vubu avant d’emprunter l’avenue du 24
novembre en faisant de la vitesse.
Jusqu’à ce jour, on ne connait pas le montant exact du butin arraché
à la caisse de FINCA, ni les sommes prises sur les clients, lors de ce
braquage. Pour des enquêteurs de la police, tout porte à croire que la
coïncidence de ces deux attaques dévoile quelque lien entre les
brigands.
J.R.T.