Boshab déplore les violences imposées aux membres du PPRD

0
22

«Le Secrétaire général déplore néanmoins les violences imposées dans certaines circonscriptions électorales aux membres de son parti, privés du droit légitime de voter librement, par les partisans de la pensée unique qui ne sont pas à leur premier forfait », a déclaré hier Evariste Boshab, Secrétaire général du PPRD au cours d’une conférence de presse tenue au siège du parti. Il s’est exprimé, a-t-il dit, après avoir pris le pouls de toutes les structures centrales, provinciales et locales du parti et félicité les millions des Congolais qui ont voté utile puisqu’ils ont compris les tenants et les aboutissants des enjeux du moment.
Estimant cependant que dans l’intérêt supérieur de la nation et dans le souci de cicatriser les blessures au lieu de les faire saigner davantage, le Secrétaire général du PPRD appelle ses militants à l’apaisement pour ne pas tomber dans le piège de ceux dont l’apologie de la violence et de la haine constitue le seul moyen de se faire valoir.

Il a déclaré que le PPRD dénonçait les voies de fait, la mise à sac des biens de ses membres par les partisans de l’unanimisme qui érigent en crime le droit à la différence. Comme il n’entend pas répondre face à ces méthodes éculées, le parti cher à Joseph Kabila se réserve le droit de porter les faits infractionnels dont il a été victime devant les autorités judiciaires.

 

Parlant des statistiques en circulation et en rupture avec les normes légales et éthiques, le PPRD invite tous ses membres au calme car seule la CENI est l’instance habilitée à publier les résultats électoraux. Il leur a rappelé qu’ils doivent demeurer confiants en leur candidat n°3 dont le comportement débouchera certainement sur la sanction positive du peuple congolais qui s’est résolument investi pour la paix et la réconciliation nationale.
Il a terminé en félicitant toutes les missions d’observation électorale qui ont attesté et confirmé que les élections présidentielles et législatives du 28 novembre 2011 ont été conformes aux normes internationales en matière d’observation électorale. « Il s’agit là de la victoire du peuple congolais dans son ensemble, et non d’un homme, encore moins d’une faction », a-t-il conclu.

JRB

LEAVE A REPLY

*