Bientôt la création des chaînes de valeurs inclusives dans le secteur agricole et agro-industriel

0
48

Les rideaux sont tombés hier sur la 5ème édition de l’« AgriBusiness Forum 2015 », dont les travaux se sont déroulés du 22 au 25 mars 2015 à Kinshasa sur le thème « Vers une croissance inclusive : une vision pour la transformation agricole en Afrique».
Comme il est de coutume à l’issue de telles assises, les participants ont formulé plusieurs recommandations en vue de promouvoir le développement du secteur agricole et de l’agro-industrie en Afrique.
Au total, dix recommandations ont sanctionné les assises de Kinshasa. Il s’agit de :
– La mise en œuvre des chaînes de valeurs inclusives dans le secteur de l’agriculture et de l’agro-industrie tant au niveau national que régional ;
– Encourager la création de modèles d’affaires permettant d’améliorer l’accès aux équipements, infrastructures, ainsi que d’améliorer la capacité à transformer et écouler des produits, favoriser une approche holistique susceptible d’intégrer l’éducation et la formation professionnelle ;
– Favoriser des relations entre les multinationales, les PME/PMI locales et l’agriculture familiale, avec l’accompagnement des institutions publiques et autres partenaires techniques et financiers qui permettent la valorisation de la production des petits producteurs ;
– Développer des mécanismes innovants de financement de l’agriculture et l’agro-industrie, et la mise en place de mécanismes de financement des chaînes de valeurs à des conditions favorables ;
–       La prise en compte de l’agroforesterie, ainsi que la problématique du foncier et l’aménagement des sols africains pour leur durabilité et le respect des exigences environnementales ;
– Trouver des solutions aux préoccupations des femmes et des jeunes dans le développement des chaînes de valeurs agricoles;
– Œuvrer à l’ouverture des marchés régionaux et internationaux ;
– Accompagner les différentes réformes agricoles par une communication adéquate qui inclue toutes les parties prenantes ;
– Favoriser la recherche agronomique, et la vulgarisation de résultats et de bonnes pratiques.
Pour garantir le suivi de ces recommandations, les participants ont proposé la mise en place de plateformes « Agrobusiness » nationales.
De même, ils ont proposé que ces plateformes poursuivent les mêmes objectifs dans tous les pays concernés. A savoir : la mise en commun des ressources techniques et financières des principaux acteurs actifs impliqués dans le renforcement des chaînes de valeurs agricoles ; l’amélioration de la coordination des actions entreprises en la matière ; et la maximisation des synergies et expériences des pays africains concernés.
Dom