La Belgique solidaire de la population du Kasaï Oriental et de la Lomami

0
106

Ce 28 septembre 2017, l’Ambassadeur du Royaume de Belgique en RDC, monsieur Bertrand de COMBRUGGHE, a procédé à la remise officielle aux autorités provinciales du bac Kalelu, réhabilité par le programme de désenclavement dans les provinces Kasai Oriental et de Lomami (PRODEKOR), ainsi que des bâtiments abritant l’institut Technique
Agricole et Vétérinaire de Ngandajika. Les deux initiatives sont financées par la coopération bilatérale belge.

Le bac Kalelu est un bac à traille de 20 tonnes, 14 mètres de
longueur et 5 mètres de large, jeté sur la rivière Kalelu, qui relie
les deux provinces soeurs du Kasaï Oriental et Lomami.
Cette liaison est possible grâce à la réhabilitation et à l’entretien
par la coopération belge de l’axe routier RN1 (Lukalaba) dans le
Territoire de Tshilenge et Ngandajika dans le Territoire de
Ngandajika. Ceci a contribué à l’amélioration de la mobilité des
populations, le désenclavement de deux grands bassins de production
agricole (Kalelu et Bakwa Mulumba) et aux flux commerciaux.
La réhabilitation de ce système de traversée est composée du bac, des
pylônes et des massifs d’ancrages (pour un montant de 220.000 USD), et
accompagné par la mise en place d’un Nouveau Système de Gestion des
Bacs basé sur la transparence dans la gestion des recettes et
l’épargne pour l’entretien et le renouvellement de l’infrastructure.
La réhabilitation des bâtiments abritant l’institut technique
agricole et vétérinaire de Ngandajika (ITAV Ngandajika), s’inscrit
dans le programme sectoriel EDUKOR, c.-à-d. le cadre de l’appui de la
coopération belge au secteur de l’enseignement technique et
professionnel en République démocratique du Congo. Outre
l’investissement de près de 635.000 Euros dans la réhabilitation des
infrastructures (classes, bureaux, ateliers, poulaillers, etc.), de
nouvelles constructions ont été réalisées, telles que le laboratoire
vétérinaire, l’acquisition de mobilier, d’équipements informatiques,
d’outillages pour les ateliers/ laboratoires et du système d’énergie
solaire pour les installations de l’ITAV NGANDAJIKA.
Le programme EDUKOR vise aussi à créer une synergie entre l’école et
les mamans de jeunes filles élèves de l’ITAV, grâce à la mise en
oeuvre de projets «d’entrepreneuriat» dont la finalité est de
s’insérer professionnellement à travers des activités génératrices de
revenus. Avec un budget de 80.000 Euros, EDUKOR finance, suit et
coache 3 projets d’entrepreneuriat féminin en fabrication de savon et
production d’huile de palme créant ainsi 67 postes de travail pour les
mamans des jeunes filles étudiants à l’ITAV. 67 mamans entrepreneurs
(parents des élèves) garantiront une amélioration de l’économie
familiale, et permettront de subvenir aux payements des frais
scolaires de leur filles à l’ITAV, garantissant ainsi leur maintien à
l’école jusqu’à la fin de leurs études.
A travers les réalisations de son agence d’exécution de la
coopération au développement, la CTB, la Belgique réitère son
engagement à oeuvrer à l’amélioration des conditions de vie des
populations les plus démunies.

Kinshasa, le 28 septembre 2017