Bas-Congo : Maker Mwangu inaugure trois écoles reconstruites

0
127

maker_mwanguMaker Mwangu Famba, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P) et ministre intérimaire de l’Enseignement supérieur, universitaire et recherche scientifique (ESURS) s’est rendu dans la province du Bas-Congo, pour inaugurer trois écoles totalement reconstruites et situées dans les cités de Lukala, Lufu-Toto et Mbanza-Ngungu. Cet événement s’est déroulé le samedi 04 mai 2014. Il convient de noter que le gouvernement de la République que préside le Premier ministre Augustin Matata Ponyo a actuellement un défi énorme à relever : celui d’atteindre le nombre de 1000 écoles à reconstruire ou à réhabiliter totalement avant la fin du mois de juin 2014. L’énorme tache a été confiée pour exécution au ministre de l’EPSP, dans le cadre du projet : « Programme de Reconstruction et de Réhabilitation des Infrastructures Scolaires (PRRIS) ». PRRIS est l’un des programme de l’EPSP qui vise essentiellement la promotion de l’enseignement de qualité au niveau du cycle primaire des études.

            Pour permettre l’aboutissement heureux d’un tel  programme, le gouvernement de la République a mis à la disposition du ministère de l’EPSP, depuis l’année 2013, des fonds importants – au total 100 millions de dollars américains – provenant du gouvernement. Ce qui a amené le Premier ministre a invité son ministre de l’EPSP à être un bon gestionnaire pour un tel fonds pour que les enfants congolais aient une instruction  de qualité, à même de promouvoir le développement de notre pays. Cette action de reconstruction des écoles est la toute première depuis l’indépendance notre pays. Il convient de rappeler qu’un calcul sommaire fait qu’environ 100 écoles seront reconstruites ou réhabilitées dans chaque province du pays au terme de ce programme. Selon le Premier ministre qui s’était confié à la presse lors de l’inauguration d’une des nombreuses écoles déjà reconstruites ou réhabilitées dans la capitale, précisément dans la commune de Ngirir-Ngiri, environs 600 écoles sont déjà en chantier ou totalement reconstruites à  travers le pays. Il s’était alors montré très confiant pour le respect du délai de fin juin 2014.

Des écoles construites pour au moins 50 ans

            Dans le cadre de PRRIS, l’EPSP a déjà entrepris et voire finalisé plusieurs écoles dans la province de Bas-Congo. Parmi celles-ci, figure l’EP Mbatafusi à Lukala ; l’EP Salongo, une école conventionnée kimbanguiste, à Lufu-Toto et l’Institut de Technique Agricole et Vétérinaire/Bolingo (ITAV/Bolingo) dans la cité de Mbanza-Ngungu. Prenant la parole à l’issue de toutes ces inaugurations, Maker Mwangu Famba a exprimé sa joie de procéder à toutes ces inaugurations. Il a rappelé que lors de la pose de la première pierre de ces différentes écoles, nombreux sont les sceptiques qui pensaient que rien n’allait se passer et que ces différentes pierres resteraient là, plantées sans lendemain. Pour le ministre, ceux-là doivent se convaincre qu’on ne plus à l’époque des vaines promesses ; et que le Président de la République tient mordicus à la concrétisation du « Chantier Education », base incontournable de la réalisation de sa Vision de la Révolution de la modernité. Il appelé les uns et les autres à croire à l’action du gouvernement et à se faire son porte parole, grâce aux différentes réalisations sur terrain.

            En outre, il a souligné que les toutes les écoles de PRRIS sont construites pour durer au moins 50 ans et il a invité les bénéficiaires de les gérer en bon père de famille pour que les élèves qui viendront après les trouvent toujours en bon état. Il a noté la volonté du gouvernement de donner aussi une un enseignement de qualité tous ces enfants par la distribution gratuite de plusieurs outils pédagogiques aussi bien pour les élèves que pour les enseignants. Et progressivement, il a précisé que le gouvernement aplani les différents obstacles pour donner plus de chances à chaque enfant congolais, fille et garçon, de parvenir à cette instruction de qualité.

SAKAZ

LEAVE A REPLY

*