Barumbu : un « 207 » se renverse au lieu mortuaire

0
80

bus-207-sur-le-boulevard-triomphal-kinshasaLes funérailles de Maman Cécile Likonzi, mère d’un agent de la SCPT (Société Commerciale des Transports et Ports), organisées au domicile familial, sur l’avenue Croix-Rouge n° A 25, dans la commune de Barumbu, paraissaient se terminer en beauté, le samedi 17 mai 2014. Après la sortie du corps le vendredi 16 mai, son exposition à l’adresse précitée où de nombreux membres de famille, amis et connaissances sont venus lui rendre hommage, la boucle a été bouclée le samedi avec la messe d’action de grâce célébrée à la mi-journée à la paroisse Saint Paul.

            Après le culte religieux, la famille éprouvée a loué, un taxi-bus 207 en vue du transport des accompagnateurs au cimetière de Mikonga, où était prévu l’enterrement. La cérémonie d’inhumation s’est déroulée sans problème. C’est au retour du cimetière, au moment de déposer les gens sur le lieu mortuaire, pour le verre de consolation, que le chauffeur du 207, qui s’était engagé sur l’avenue Croix-Rouge, après avoir quitté l’avenue Kasaï, a décidé d’improviser un dernier numéro au croisement Croix-Rouge/ Itaga.

            Mal lui en a pris car, dès qu’il a donné un coup de volant dans l’espoir de revenir sur Croix-Rouge A 25, le véhicule a perdu son équilibre et s’est renversé. Aucun mort n’a été enregistré mais l’accident a fait plusieurs blessés légers et graves, qui ont été directement conduits au centre médical de Scibe, à quelques mètres de là. Le cas le plus préoccupant est celui d’un jeune garçon dénommé Jovial Molisho, un des petits-fils de la défunte, qui s’est retrouvé avec une fracture ouverture et plusieurs commotions sur tout le corps. Son état de santé continue d’inspirer une vive inquiétude.

            Quant au chauffeur imprudent, qui a tenté de fuir, il a été rapidement rattrapé par les badauds et conduits au Commissariat de police de la maison communale de Barumbu. Son véhicule a été poussé jusqu’au même endroit. La famille de maman Cécile Likonzi est fort désolée car en plus de la perte qu’elle venait d’enregistrer, elle doit faire face aux factures d’hospitalisation de plusieurs de ses proches au centre médical de Scibe.

Aronson Henri-Paul

(Stg/ Ifasic)

LEAVE A REPLY

*