Barrage de Katende : le premier lot des matériels réceptionné à Kananga

0
305

KANDELes choses semblent s’accélérer pour le barrage de Katende, longtemps promis pour sortir la population ouest kasaienne de son isolement énergétique. Pour preuve, Alex Kande, gouverneur du Kasaï Occidental, a personnellement reçu 12 containers de matériels contenant deux de quatre turbines destinées à la construction de la centrale. Vendredi 17 octobre dernier, à la gare SNCC de Tshimbulu, située à 120 Km du centre-ville de Kananga. C’est dans la liesse que la population qui a appris l’arrivée de ces matériels est accourue pour encourager l’autorité provinciale à aller de l’avant dans la matérialisation de ce projet.

            Dans une adresse improvisée à l’attention de la population venue en masse assister à l’arrivée de ces matériels, le gouverneur a exhorté les habitants du Kasaï Occidental à croire en la matérialisation de la centrale hydroélectrique de Katende qui servira de détonateur au développement de la province.            Des données recueillies dans les milieux de l’entreprise indienne Angelique qui construit la centrale, 8 autres wagons ont déjà déchargé leur cargaison sur le site de la centrale et 32 wagons supplémentaires sont sur les rails à la gare de Kamina en direction de Tshimbulu. Des mêmes sources, il nous revient que plusieurs autres équipements sont en phase de chargement en Inde.

Par ailleurs, se refusant de polémiquer sur la durée des travaux, Alex Kande a révélé à la presse que les choses avançaient positivement et que le temps lui importait peu. « Qu’on ait l’électricité en 2016 ou en 2017, l’essentiel reste la poursuite des travaux et je suis satisfait » a lâché Alex Kande.

Route Kalamba Mbuji: 150 Km déjà accomplis

            Inspectant la route en construction de Kalamba Mbuji en compagnie du directeur général de la firme chinoise Crec7, Li, le gouverneur  est arrivé jusqu’au-delà de 150 Km au départ de Kananga et à 132 km de son point d’ouverture.  A Tshitupa Bayombo, village du secteur de Kavula en territoire de Kazumba, 147 Km de Kananga, les habitants contents de revoir les véhicules repasser par leurs villages après plusieurs années, se frottent déjà les mains sur les retombées économiques de cette voie.

            A environ 150 Km, la route de Kalamba Mbuji a amorcé sa phase déterminante. Il ne reste, à en croire Crec7, que 75 Km à ouvrir pour atteindre le poste frontalier de Kalamba Mbuji qui se trouve sur la rive Kasaï coté congolais en face de l’Angola. Pour y arriver, la rivière Lueta à 45Kms du village Tshitupa Bayombo, constitue un obstacle naturel et ce, en attendant le jet d’un pont. Le constructeur a déjà la solution : un bac flottant sera utilisé dans un premier temps pour faciliter la traversée des matériels. Quant à la phase de la stabilisation de la route, l’Office des routes n’attend que la demande formelle de Crec7 pour la fourniture des caillasses et de latérites.

            La route Kalamba Mbuji, souligne-t-on à Kananga, est une voie qui dotera la RDC d’un hub économique important, en ceci qu’elle ouvrira l’accès du pays à l’océan Indien via la province angolaise de Lunda Norte. Une fois terminée, cette route désenclavera les deux provinces du Kasaï, celle du Maniema et une partie du Katanga, d’où toute son importance.

            Signalons qu’en marge de l’inspection de la route, le gouverneur Kande a été désagréablement surpris de découvrir une barrière érigée sur cette route par les éléments de la Police nationale congolaise (PNC) au village Tshijiba, en violation de son Arrêté. Il a surgi de sa jeep et a ordonné immédiatement le démantèlement de cette barrière anarchique, au même moment que le commissaire provincial de la PNC procédait à l’arrestation des éléments de la Police présents à cette barrière. La spontanéité avec laquelle le Gouverneur a réagi a contenté les passants qui l’ont frénétiquement applaudi.

Tshieke Bukasa

LEAVE A REPLY

*