Bandundu : le député Kangulumba plaide pour le bien-être des populations de Feshi

0
107

Les populations de la République démocratique du Congo font face à des problèmes de plusieurs ordres. Dans le cadre de ses vacances parlementaires, le député national Vincent Kangulumba Mbambi,  élu de la circonscription électorale de Feshi, district de Kwango dans la province de Bandundu s’est rendu compte et a identifié un certain nombre de problèmes auxquels font face ses électeurs. Ces problèmes seront soumis à la plénière de l’Assemblée Nationale afin que des lois importantes soient votées en ce sens.

 Dans différents villages ou localités des 4 secteurs (Ganaketi, Lobo, Maziamo et Mukoso) que compte le territoire de Feshi, les préoccupations des électeurs étaient presque les mêmes.  L’élu de Feshi s’est entretenu tour à tour avec des chefs coutumiers, agents et fonctionnaires de l’Etat, des membres des organisations de la société civile, des commerçants et autres.

Au nombre des problèmes soumis au député Kangulumba par sa base, on peut citer la problématique de la bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat, la profanation des cimetières et autres.  Prêtant une oreille attentive à ses électeurs, le député Kangulumba a promis de tout mettre en œuvre pour que des solutions durables soient trouvées.

Concernant la bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat, Kangulumba a enregistré des plaintes de ses électeurs, faisant état de l’inadaptation des mesures prises à ce sujet. Des salariés de cette partie du pays éprouvent d’énormes difficultés avant d’entrer en possession de leurs salaires. Faute d’institutions bancaires sur place les agents et fonctionnaires de l’Etat de Feshi sont obligés de parcourir de très longues distances à pieds pour atteindre le lieu de la paie (+/- 155 km) en plus du fait que les agents de la Trust Merchant Bank (TMB) commis à cette paie ne restent à Feshi que durant 2 jours! Ce qui cause parfois d’importants dégâts allant jusqu’à provoquer mort d’hommes. Pour pallier ces difficultés, des agents et fonctionnaires de l’Etat du territoire de Feshi ont proposé entre autres, que des institutions bancaires fiables soient implantées dans cette partie du pays.

Le manque d’infrastructures scolaires viables dans certains villages de Feshi, l’inexistence de bonnes formations médicales, le délabrement de certaines infrastructures routières, la profanation des cimetières et autres ont également fait l’objet d’échanges entre l’élu et sa base. Des promesses ont été faites dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des populations de la circonscription électorale de Feshi.

En ce qui concerne la profanation des cimetières, le député Kangulumba a été clair. «Il faut que justice soit faite». L’élu de Feshi a fustigé le comportement de certains agents de l’Etat ayant le lotissement des terrains dans leurs attributions. Au chef-lieu du territoire par exemple, des fonctionnaires du service de cadastre véreux ont procédé à des lotissements qualifiés d’ « anarchiques ». Ici, Vincent Kangulumba a promis de s’investir personnellement pour que les responsabilités soient établies et que les coupables soient traduits devant les instances judiciaires afin qu’ils puissent répondre de leurs actes.

Professeur d’universités et spécialiste de droit (avocat), le député Kangulumba a fait remarquer qu’avant de lotir un cimetière pour y construire des maisons d’habitations, il faut qu’il se passe une période de 50 ans à partir du jour où la dernière personne a été enterrée dans ledit cimetière.

Quant aux problèmes liés à la bancarisation, Vincent Kangulumba a promis de tout mettre en œuvre pour que des solutions adéquates soient trouvées.

Il faut noter que depuis quelques mois, la bancarisation de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat pose problème dans certaines provinces. Le gouvernement de la République le reconnait. La commission chargée de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat a promis de résoudre dans la mesure du possible, les différents problèmes qui se posent.

Signalons que les populations de la circonscription électorale de Feshi ont promis de continuer à soutenir leur élu, espérant trouver les échos favorables à leurs desiderata.

Yves Kadima

LEAVE A REPLY

*